Le Maroc demeure un marché stratégique pour Stellantis sur la région du Moyen-Orient et de l’Afrique


En 2023, Stellantis a vendu au Maroc environ 33.000 véhicules. Le marché marocain devient ainsi le troisième client dans la région pour le géant automobile franco-italo- américain. malgré cela, quand on les compare avec 2022 (34.000 véhicules) ou 2021 (37.000 unités), l’on se rend compte que les ventes dans le Royaume ont baissé. Même sa part est passée 20,8% un an plus tôt et de 21,1% en 2021 à 20,7% en 2023.

Le Maroc demeure un marché stratégique pour Stellantis sur la région du Moyen-Orient et de l’Afrique puisqu’il lui servira pour atteindre les objectifs stratégiques de son plan « Dare Forward 2030 ». Au niveau de la région Moyen-Orient et Afrique, le volume total des ventes du groupe a augmenté de 48% à 614.000 unités. Cette performance est tirée par la Turquie, son premier marché dans cette région.

Sur le marché de la Turquie, Stellantis a commercialisé 419.000 véhicules en 2023, contre 250.000 en 2022 et 219.000 en 2021. En revanche, les livraisons vers le marché égyptien continuent de chuter (8.000 unités), contre 17.000 en 2022 et 42.000 en 2021. Cette régression s’explique, selon Stellantis, par des contraintes d’approvisionnement et de disponibilité de l’offre.

Stellantis a réussi à booster ses ventes annuelles de 199.000 véhicules en 2023 sur la région du Moyen-Orient et de l’Afrique, avec des gains de parts de marché dans la plupart des principaux pays. Par région, «Europe élargie» pointe en tête avec 2,7 millions de véhicules vendus, devant l’Amérique du Nord (1,8 million) et l’Amérique du Sud (900.000) et le Moyen-Orient et Afrique

Articles similaires