Maroc-Arabie Saoudite : Un fonds d'investissement commun et une ligne maritime toujours en attente


L’Arabie Saoudite est le premier partenaire commerciale du Maroc dans le monde arabe. Mais, en dépit de toutes les bonnes volontés de porter les relations économiques et commerciaux à un pallier supérieur, la balance commerciale avec l’Arabie Saoudite demeure déficitaire avec une détérioration de 31 milliards de dirhams en 2022 par rapport à l’année précédente. Le déficit commercial se chiffre à 46,7 milliards de dirhams.

Les exportations marocaines peinent à se redresser en dépit des accords et des mémorandums d’entente signés entre les deux pays, que ce soit à un niveau officiel ou au niveau des patronats. Le Conseil d’affaires maroco-saoudien a appelé en 2022 à la création d’un fonds d’investissement commun ouvert aux secteurs publics et privés du Maroc et de l’Arabie saoudite. Mais cette ambition est restée un pieux voeu.

Aussi, les membres du Conseil ont également plaidé pour l’ouverture dans les plus brefs délais d’une ligne de transport maritime entre l’Arabie saoudite et le Maroc, une demande appuyée par les résultats de l’étude de faisabilité de ce projet. L’ouverture de cette ligne maritime ainsi que la création du fonds d’investissement commun ont été débattus auparavant par les opérateurs économiques des deux pays lors du Forum de l’investissement maroco-saoudien, tenu en 2022 à Djeddah, sous la présidence de Mohamed Fahd Hammadi du côté saoudien et de Khalid Benjelloun du côté marocain. Malheureusement, cette ligne maritime n’a pas encore été concrétisée.

Articles similaires