Le Maroc, l’Algérie et l’Espagne augmentent significativement leurs budgets d’armement en 2023


Le Maroc, l’Algérie et l’Espagne augmentent leurs budgets respectifs d’armement pour l’année 2023. Dans le cas du Maroc, le projet de loi de finances, introduit dans le circuit législatif, a alloué au département de Abdellatif Loudiyi environ 120 milliards de dirhams (environ 12 milliards de dollars), contre presque 116 MMDH une année auparavant, avec 7.000 nouveaux postes budgétaires.


A la faveur de la hausse des cours du pétrole et du gaz sur le marché mondial, l’Algérie a augmenté son budget de la défense de 130%, par rapport à l’année 2022, pour atteindre le montant record de 23 milliards de dollars, soit 12% du PIB algérien, contre 5,5% en 2022. Cette somme intègre pour la première fois 5 milliards de dollars pour financer des opérations militaires hors territoire algérien. L’armée algérienne se fournira encore auprès de la Russie, ce qui ne manque pas de susciter l’ire des Américains.

Quant à l’’Espagne, elle prévoit d’accorder 12,3 milliards d'euros à son budget d’armement, en hausse de 25,8 % comparativement à 2022. Le voisin ibérique a programmé 620 millions pour l’achat d'avions de combat Eurofighter, 488 millions pour des frégate F-110 de la société publique Navantia, et 444 millions pour des hélicoptères polyvalents.

M.K.

Articles similaires