Crise Maroc-Algérie : le nouvel ambassadeur d'Israël apporte son soutien à Rabat

Dans ses tensions avec l’Algérie, le Maroc peut bien compter sur le soutien d'Israël.
Dans une interview accordée à la chaîne israélienne d’info i24, le fraîchement nommé ambassadeur de Tel Aviv à Rabat, Daniel Govrin, a accusé le régime algérien d’user des ces tensions avec le Maroc pour tenter  de détourner l’attention de ses problèmes intérieurs.

C’est la deuxième sortie publique d’un grand responsable israélien au sujet des relations entre Rabat et Alger. En visite officielle mi-août dernier au Maroc, le chef de la diplomatie de l’Etat hébreu, Yamir Lipid, avait exprimé ses “inquiétudes au sujet du rôle joué par l’Algérie dans la région, son rapprochement avec l’Iran et la campagne qu’elle a menée contre l’admission d’Israël en tant que membre observateur de l’Union africaine”.

Alger avait condamné immédiatement ces propos, avant de rompre, quelques jours plus tard, officiellement ses relations avec le Maroc. Depuis, le pouvoir algérien ne cesse d’attaquer le Maroc, notamment sur le point de ses relations avec Israël.

Le 13 octobre dernier, une émission diffusée par la télévision algérienne officielle révélait que les autorités avaient déjoué un “complot visant à porter atteinte à la stabilité du pays”. Tout en accusant le Maroc et Israël d’être derrière le coup. Les images diffusées par la chaîne algérienne avaient déclenché des vives réactions, notamment des moqueries, sur la toile. Des internautes avaient tourné en dérision les accusations et les “preuves” farfelues apportées par Alger sur ledit complot.