Le Maroc signe un accord avec la Corée du Sud pour sauvegarder les métiers d’artisanat menacés de disparition


Un mémorandum d'entente portant sur la sauvegarde et la transmission des savoir-faire liés aux métiers de l'artisanat menacés de disparition a été signé, lundi 28 novembre 2022 à Rabat, entre le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l'Économie Sociale et Solidaire (Département de l'Artisanat) et l'Administration du Patrimoine Culturel de la République de Corée.

Paraphé par la ministre du Tourisme, de l'Artisanat et de l'Économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor et l'Administrateur de l'Administration du Patrimoine Culturel de la République de Corée, Choi Eung-Chon, ce mémorandum vise à établir une coopération entre les deux institutions dans le domaine de la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel lié à l’artisanat, à travers la documentation et la digitalisation des savoirs et des savoir-faire menacés, ainsi que via leur transmission aux générations futures selon une approche "Maitre-artisan/élève".

Le mémorandum prévoit, en outre, l'accompagnement du Maroc par la Corée du sud dans la mise en place d'un système de "Trésors Humains Vivants", ce pays étant l'un des pays pionniers dans le domaine de la reconnaissance et la protection des maîtres-artisans porteurs des savoirs et des savoir-faire ancestraux.

Pour Fatim-Zahra Ammor, la signature de ce mémorandum avec l'Administration du Patrimoine Culturel de la République de Corée a pour but de "nous aider à préserver ce patrimoine", au regard de la grande expérience que le pays détient en la matière.

"Il nous a semblé opportun d'apprendre de leur expérience afin de pouvoir perpétuer nos traditions et nous assurer que notre patrimoine culturel dure dans le temps et pour les générations futures", a-t-elle dit, faisant remarquer dans ce sens que la République de la Corée a mis en place des lois dès les années 1960 pour la préservation du patrimoine culturel et du patrimoine artisanal de manière générale.

La cérémonie de signature du mémorandum s'est déroulée en présence de la responsable du Programme culture du bureau de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) pour le Maghreb et d’une délégation coréenne de haut niveau, présidée par l’administrateur de l’Administration du Patrimoine Culturel, avec la participation du directeur général du Centre international d’information et de mise en réseau pour la Région Asie-Pacifique (ICHCAP), et de directeurs, chercheurs et spécialistes dans le domaine du patrimoine culturel immatériel.

Articles similaires