Le Maroc reçoit 500.000 doses du vaccin Sinopharm

Faibles arrivages par rapport aux besoins de vaccination

Bien que le président de l’assemblée nationale chinoise ait promis la livraison au Maroc de 10 millions de doses du vaccin Sinopharm entre avril et mai, le Maroc n’en a reçu que 500.000, ce lundi 26 avril 2021. Une faible quantité pour bien accélérer la campagne de vaccination.

Après plusieurs semaines durant lesquelles la campagne de vaccination contre le Covid-19 a tourné au ralenti, celle-ci pourrait désormais connaître un léger coup d’accélérateur. Et ce grâce à la réception, ce lundi 26 avril 2021, d’un lot de 500.000 doses du vaccin chinois Sinopharm, qui sont arrivées à l’aéroport Mohammed V de Casablanca. Bien que la quantité semble faible par rapport aux besoins de vaccination des Marocains, elle constitue néanmoins une belle opportunité pour les autorités sanitaires pour accélérer la campagne de vaccination.

C’est ainsi que le ministère de la santé a rendu public, ce lundi 26 avril, un communiqué pour annoncer l’élargissement de la vaccination aux personnes âgées de plus de 55 ans. Elle était jusquelà limitée aux personnes de plus de 60 ans sauf pour les personnes porteuses de maladies chroniques, qui sont exemptées de toute limite d’âge.

Manque d’argent ?
Rappelons que le Maroc avait commandé à la Chine 40 millions de doses du vaccin Sinopharm, un vaccin dont les essais cliniques avaient connu la participation du Maroc. Le Sinopharm est l’un des vaccins contre le Covid-19 les plus sûrs au monde. Son efficacité est estimée à plus de 92% et à 100% pour prévenir contre les cas les plus sévères. Mais les livraisons au Maroc se font au compte-gouttes.

Ainsi, jusqu’à aujourd’hui, le Royaume n’a reçu que 2 millions de doses du vaccin Sinopharm depuis le lancement de la campagne de vaccination. Le président de l’assemblée nationale chinoise avait promis au Royaume la livraison de 10 millions de doses entre avril et mai. Une promesse qui avait été faite lors d’un entretien par visioconférence avec son homologue marocain, El Habib El Malki.

A quand les prochains arrivages? Rien ne filtre sur le calendrier des futurs lots. Le ministère de la santé avait pour habitude de communiquer, par voie non officielle, sur les quantités à réceptionner, mais depuis quelques semaines, c’est le black-out total. Pour beaucoup, les autorités marocaines manquent de visibilité en raison des tensions sur le marché international des vaccins.

Pour d’autres, le Royaume manquerait d’argent pour payer les prochains lots de vaccins. D’où les faibles quantités qu’il continue de recevoir. Pour leur part, les Marocains non encore vaccinés attendent avec impatience leur vaccination et espèrent ainsi que le climat très pesant de mesures restrictives soit levé le plus tôt possible pour reprendre le courant de la vie normale.