Une nouvelle marche pour la prospérité des provinces du sud

Discours Royal à l'occasion du 45e anniversaire de la marche verte

Le discours royal recèle une vision stratégique nouvelle qui permet de mettre en valeur les potentialités économiques, dont les touristiques, de la façade atlantique sud du Maroc.

Une vision stratégique et une nouvelle feuille de route pour le développement des provinces du Sud basé sur l’économie maritime. Voici, en substance, l’idée inédite qui se dégage du discours royal du samedi 7 novembre 2020, à l’occasion du 45e anniversaire de la Marche Verte.

«Le moment est venu pour consolider les efforts de développement des provinces du Sud et de mettre en valeur les nombreuses potentialités que recèle leur domaine maritime », a déclaré le Roi Mohammed VI.

C’est donc une nouvelle marche vers le progrès économique des zones sud du Royaume qui vise à consolider la marocanité du Sahara, 45 ans après la glorieuse Marche Verte pensée par feu Hassan II. L’engagement est donc honoré, de père en fils. «Notre engagement à consolider la Marocanité du Sahara au niveau international n’a d’égal que notre action soutenue pour que nos provinces sahraouies deviennent un moteur du développement régional et continental», a relevé le Souverain.

Intégration économique
A cet égard, rappelle S.M. le Roi, le Maroc a «mené à terme la délimitation de ses espaces maritimes, en les incorporant dans l’arsenal juridique marocain», tout en soulignant que le Maroc «poursuivra, avec constance, le dialogue engagé avec notre voisin, l’Espagne, au sujet des zones de chevauchement des eaux territoriales des deux pays amis». Une question qui suscite des réactions divergentes dans les rangs de la classe politique espagnole. Par ce discours, le Roi Mohammed VI met l’Espagne devant ses responsabilités et l’invite à accélérer les négociations dans l’entente mutuelle.

La feuille de route du renforcement du développement de la zone sud s’appuie ainsi, selon le Roi Mohammed VI, sur le port Dakhla-Atlantique, qui contribuera au développement des échanges économiques et constituera une plateforme solide et compétitive pour les investisseurs.

Ainsi, la façade atlantique sud du Royaume, située face au Sahara marocain, constituera une interface maritime d’intégration économique et un foyer de rayonnement continental et international. La vision royale consiste à créer une véritable économie maritime (dessalement d’eau de mer, pêche maritime, énergie éolienne ou hydrolienne…) dans les zones sud en invitant les acteurs socio-économiques à valoriser le riche potentiel que recèle le domaine maritime de cette région du Maroc.

Aussi, le Roi veut voir fleurir une activité touristique balnéaire dans la région à travers un levier stratégique que représente le Plan Azur. Ainsi se résume cette vision stratégique pour les provinces du Sud qui s’appuie sur des acquis et des avancées sur les plans juridique et diplomatique, notamment l’ouverture des consulats généraux, de plusieurs pays frères, dans les villes de Laâyoune et de Dakhla.


X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger