Région de Guelmim-Oued Noun

Accusée de mal gestion, Mbarka Bouaïda pleinement focalisée sur les "projets en cours d’exécution"


L’affaire fait grand bruit depuis plusieurs jours dans la région de Guelmim-Oued Noun, dont elle assure la présidence depuis septembre 2021. En effet, l’ancienne numéro 2 de la diplomatie marocaine, Mbarka Bouaïda, se trouve l’objet de plaintes relatives à sa gestion. Contactée par nos soins, la concernée dit vouloir plutôt consacrer son énergie et celle de son équipe aux projets de développement menés au profit de ses administrés.


Elle a, certes, confirmé que l’opposition avait bel et bien déposé plusieurs plaintes à son encontre, mais elle confié ne pas “avoir d’idée” sur le stade actuel des enquêtes ni sur les services qui en ont la charge si suite leur a été donnée. “Ce qui m’intéresse, c’est de parler des réalisations faites, des projets en cours d’exécution ou d’élaboration. Dans les mois et les prochaines années à venir, les habitants de la région vont sentir l’impact de ces projets sur leur quotidien. Ce sont les juges de l’action du conseil de la région. Nous sommes inscrits dans le droit fil des orientations royales pour implémenter des projets de développement social qui sont bénéfiques pour la population… ”, a-telle insisté.

Articles similaires