Madraflix, la nouvelle plateforme dédiée aux collégiens marocains

Soutien scolaire en ligne

D’après ses fondateurs, l’objectif de ce portail est de proposer un contenu numérique complet et de qualité pour favoriser l’égalité des chances dans le secteur éducatif et lutter contre le décrochage scolaire, notamment dans les zones défavorisées.

Le Covid-19 a poussé plusieurs secteurs à se digitaliser pour limiter les interactions et éviter le risque de contamination. L’enseignement n’a pas été en reste. L’apprentissage à distance qui naguère fut l’exception, a été érigé en règle par le ministère de l’Éducation nationale, dès l’avènement de la pandémie, pour permettre à des millions d’élèves de suivre leurs cours grâce à la magie du clic.

Un changement de paradigme qui a probablement inspiré Omar Lazrek et Saad Lahrichi. Ces deux Marocains respectivement ingénieur diplômé de Télécom ParisTech et de l’ESCP Business School ont lancé en novembre 2021 «Madraflix», une plateforme digitale qui propose des cours sous format vidéo aux collégiens marocains. Une sorte de Netflix, version éducative.

L’objectif de ce portail est de fournir un contenu numérique complet et de qualité dans le respect du programme et des exigences instaurés par le ministère de l’Éducation Nationale, de favoriser l’égalité des chances dans le secteur éducatif et de lutter contre le décrochage scolaire, notamment dans les zones défavorisées.

«L’expérimentation pendant le confinement à la fois de la flexibilité offerte par le commerce en ligne et de l’enseignement à distance jouent en faveur d’un secteur du soutien scolaire en ligne encore naissant au Maroc», expliquent les deux fondateurs, qui indiquent avoir réalisé de nombreuses études et benchmarks pour mettre en place leur offre.

Selon eux, la plupart des offres actuelles sur le marché privilégient plutôt les bacheliers, ce qui les a poussés à concevoir cette plateforme numérique exclusivement dédiée aux collégiens. Pour ce faire, ils ont mis en place un modèle économique qui propose un accès à un enseignement de qualité «à tarif abordable». En clair, les parents auront le choix entre deux formules d’abonnement.

Abonnements annuels
La première permet à leurs enfants de suivre des programmes de mathématiques des trois premières années du collège pour 120 dirhams par an, tandis que la seconde consiste à débourser 350 dirhams par an pour accéder à l’ensemble des matières et niveaux d’étude. Des systèmes d’abonnement annuel, trimestriel ou mensuel sont également à l’étude. Ce projet n’est pas le premier du genre au Maroc.

La start-up marocaine Kezakoo a lancé, depuis 2013, un portail numérique d’accompagnement scolaire qui propose des vidéos, exercice, quiz ludiques, fiches de révisions, mindmap, etc., destinés aux lycéens marocains. L’entreprise, fondée également par deux ingénieurs marocains, Youssef Ghalem et Ahmed Lahlou, révèle que «plus de 2 millions d’élèves révisent sur Kezakoo chaque année».

Ils ont signé, en octobre 2021, un partenariat avec le groupe Intelcia, spécialisé dans la gestion de la relation clientèle, pour la prise en charge de l’abonnement des élèves méritants et défavorisés sur leur plateforme, et la création de capsules vidéo sur les métiers et l’orientation scolaire.

Deux partenariats ont été également noués, en juillet 2021, avec le Festival des Sciences de l’Ecole Hassania des travaux publics (EHTP) et la Junior entreprise de l’Ecole Centrale de Casablanca (ECC) pour impliquer les ingénieurs de ces deux établissements dans la création de contenu pédagogique et ludique, adapté au contexte marocain, pour les lycéens.