BP swipe-970x250

Lutte anticorruption : La ligne directe de dénonciation a reçu environ 16 000 appels


La ligne téléphonique directe dédiée à la dénonciation d'actes de corruption a reçu un total de 15.881 appels jusqu’à la fin de 2020, soit une moyenne de 100 appels par jour, a indiqué mardi 1er novembre 2022 le rapport thématique de dénonciation de la corruption, publié par l'Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption. 

La ligne téléphonique anti-corruption a donné lieu à 164 interpellations de suspects en flagrant délit, à raison d'un cas par semaine, dont des salariés du secteur public et privé, dans toutes les régions du Royaume, a précisé le rapport, notant qu'il s'agit de pots-de-vin allant de simples montants n'excédant pas 50 dirhams à des montants importants s'élevant, dans un cas, à 300.000 dirhams.


Selon le rapport, un net écart a été signalé entre le nombre de poursuites devant les juridictions ordinaires pour le seul crime de corruption, qui s'élevait à 9.088, d'après le rapport de la présidence du Ministère public au titre de l'année 2018, alors que le nombre d'affaires de corruption de 100.000 dirhams ou plus, présentés devant les services de crimes financiers, n'a pas dépassé 700 affaires pour l'année 2019. 

Ces chiffres reflètent que les crimes de corruption avec des revenus importants ne connaissent pas la même dynamique de dénonciation que les crimes de pots-de-vin, dont les revenus restent généralement faibles, note le rapport. Cet écart est dû au fait que la détection des crimes demeure liée à la hausse du taux de dénonciation par les personnes dont les postes leur permettent de surveiller et d'identifier ces actes, qui se caractérisent par une grande complexité et par la connivence et la convergence d'intérêts des personnes y sont impliquées, indique le rapport.

Articles similaires