L'UNESCO et le CICR s'engagent dans le conflit armé

© ph : DR © ph : DR

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova et le président du comité international de la Croix rouge (CICR) Peter Mauer ont signé, lundi, un accord de partenariat qui permettra aux deux organisations de lancer des projets conjoints en faveur de la protection du patrimoine culturel en cas de conflit armé.

Cette alliance s'inscrit dans le cadre de la stratégie pour le renforcement des actions de l'UNESCO en faveur de la protection de la culture et de la promotion du pluralisme culturel.
L'objectif :  "intégrer la protection de la culture dans l'action humanitaire, les stratégies de sécurité et les processus de construction de la paix en faisant participer les acteurs concernés en dehors du domaine de la culture", selon Irina Bokova.

En parallèle, le CICR "en tant que gardien impartial, neutre et indépendant du droit humanitaire international" serait  "un partenaire clé pour l'UNESCO dans les situations d'urgence au cours desquelles il est crucial de protéger le patrimoine culturel, vecteur de l'identité, de la dignité et de la résilience des peuples", a poursuivi la directrice générale de l'UNESCO.

C'est avec optimisme qu'elle a déclaré  que cet accord pourrait permettre "de renforcer la capacité de l'UNESCO à collecter de l'information sur le terrain dans des zones difficiles d'accès. Il aidera également à promouvoir et renforcer les capacités dans la mise en œuvre de la Convention de La Haye de 1954 pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé et ses deux protocoles, auprès des responsables et des acteurs humanitaires".

Cet accord  fait suite aux  récentes destructions  de grande ampleur des pillages des sites culturels dont  fait l'objet la  Syrie et l' Iraq, où les combats ne cessent actuellement d'alourdir le bilan humain.

Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger