Le 15ème anniversaire de l'accord de libre-échange entre le Maroc et les États-unis d'Amérique, célébré à Berkane

Vers des échanges plus renforcés

Depuis la signature de l’Accord de libre-échange (ALE) Maroc-États-Unis d’Amérique, le volume des échanges commerciaux entre les deux pays a été multiplié par cinq, pour atteindre 5 milliards de dollars US par an.

Histoire de célébrer le 15ème anniversaire de l’Accord de libreéchange (ALE) entre le Maroc et les États-Unis d’Amérique, le Chargé d’affaires à l’Ambassade des États- Unis d’Amérique au Maroc, David Greene a rendu visite à une unité de conditionnement et d’emballage d’agrumes à Berkane. Usine relevant d’un groupe exportateur d’agrumes, au moment où elle se prépare à envoyer aux États-Unis sa première livraison de clémentines et d’oranges de la saison.

Cette usine contribue, en effet, aux 45.000 tonnes d’agrumes que le Maroc exporte aux États-Unis chaque année, dans le cadre de l’Accord de libre- échange qui bénéficie à des centaines d’entreprises américaines La visite s’est déroulée en présence notamment du wali de la région de l’Oriental, gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, Mouad El Jamai et du gouverneur de la province de Berkane, Mohamed Ali Habouha, et a permis aux personnalités présentes de suivre les différentes étapes de conditionnement et de préparation des agrumes pour l’export.

Dans une déclaration à la presse à cette occasion, M. Greene a relevé que le Maroc constitue à ce jour le seul pays en Afrique à avoir conclu un ALE avec les États-Unis, ajoutant que depuis la signature de cet accord, le volume des échanges commerciaux entre les deux pays a été multiplié par cinq pour atteindre 5 milliards de dollars par an.

Un impact très positif
Cette dynamique a permis la création de milliers d’opportunités d’emploi pour les citoyens des deux pays, a-t-il souligné, indiquant que cette visite est une occasion pour fêter les réalisations des relations fructueuses entre le Maroc et les États- Unis. De son côté, Karim Kantari, responsable du groupe exportateur, a mis l’accent sur l’importance du marché américain pour les exportateurs marocains d’agrumes, ajoutant que l’ALE a contribué grandement à l’augmentation des exportations marocaines d’agrumes vers les États-Unis, qui ne dépassaient pas les 4.000 t en 2006.

Cette forte croissance démontre l’impact très positif de l’ALE sur les exportations d’agrumes, avec pour effets notamment la création de nombreux emplois et l’amélioration des standards du processus de production et de conditionnement pour répondre à des exigences phytosanitaires très strictes, a-t-il dit.

Il est à noter que l’ALE a permis également à plus de 150 entreprises américaines d’opérer au Maroc dans des secteurs avancés, tels que les industries aéronautique et automobile.