“La libération des otages retenus à Gaza est le premier objectif”: En visite en Israël, Macron ignore le massacre des Palestiniens


Décevante mais prévisible. C’est ainsi que nombreux observateurs qualifient déjà la position d’Emmanuel Macron vis-à-vis de la guerre en cours entre le Hamas et Israël. En visite ce mardi dans l’État hebreu, le président français a affirmé que la libération des otages retenus à Gaza était "le premier objectif", lors d'une rencontre avec son homologue israélien, Isaac Herzog. Et d’appeler à “ne pas élargir le conflit” entre les deux parties. 

"Je pense qu'il est de notre devoir de combattre ces groupes terroristes, sans confusion, et je dirais, sans élargir le conflit", a déclaré Macron. 

Le locataire de l’Élysée a totalement ignoré les résultats tragiques des opérations militaires israéliennes menées depuis le 7 octobre à Gaza, où 5087 personnes ont été tuées parmi lesquelles figurent 2055 enfants et 1119 femmes, selon un bilan publié lundi 23 octobre par le ministère de la Santé du Hamas.

Articles similaires