L'étrange affaire de Adil Karrouchi

Adil-Karrouchi


Décidément, l’affaire Karrouchi  n’a pas livré tout ses secret.  Alors que les choses semblaient  s’arranger en faveur du Raja de  Casablanca, le médecin des équipes  nationales, Abderrazak Hifti, a lâché,  le 24 février 2016, sur le plateau d’une  émission de la chaîne sportive Arriadia.  «Le jugement rendu par la commission  de discipline de la Fédération royale  marocaine de football est un véritable  scandale, car le Raja a bel et bien reçu  le dossier médical de Karrouchy, et je  possède les preuves qui en attestent»,  a-t-il déploré. Pour comprendre cette  affaire qui risque de faire «dégâts», il  faut revenir à un stage de concentration  de la sélection nationale de joueurs  locaux, en décembre 2015, où Karrouchi  contractait une blessure et recevait 21  jours de repos, par décision de Dr. Hifti.


Seulement, le latéral des Verts disputait,  quelques jours après, le 26 décembre  précisément, un match contre l’OCS  de Safi, qui s’est soldé par par un nul  blanc. Le Raja annonçait alors que la  participation du joueur a été décidée  après consultation du staff médical du  club, qui avait donné son feu vert. L’OCS  décide alors de déposer une réserve  contre la participation de Karrouchi,  mais dans une décision datée du 23  février 2016, la commission de discipline  et de Fair Play de la FRMF, donne raison  au Raja.


Versions opposées
«Après avoir entendu toutes les parties  concernées, en l’occurence Dr. Said  Zakini, médecin de l’équipe nationale  des locaux, Dr. Abdellah Tayeb, médecin  du Raja de Casablanca, Amine Najdi,  physiothérapeute, Mohamed Naciri,  secrétaire général du Raja, et le joueur,  Adil Karrouchi, et après analyse des  documents, il s’est avéré que le club  du RCA n’avait reçu aucun certificat  médical précisant que le joueur avait  une période de repos de 21 jours et  qu’il ne pouvait donc pas prendre part à la rencontre face à l’OCS», précise la  même commission.


Toutefois, Dr. Hifti avance une version  qui risque de faire tomber des têtes. «Si  cette commission m’avait entendu, elle  n’aurait pas commis cette grosse erreur.  J’ai des enregistrements audio et vidéo  de Karrouchy où il disait avoir remis  son certificat médical d’indisponibilité  au club». D’autant plus que le médecin  accuse Mohamed Naciri, porteparole  du Raja, d’avoir poussé le  kinésithérapeute du Raja à faire un faux  témoignage devant ladite commission,  en disant qu’il n’avait pas reçu le dossier  de Karrouchi.


Le lendemain de la sortie  fracassante de Dr. Hifti, le président de  la commission médicale de la FRMF s’est  mêlé de l’affaire en annonçant qu’il ferait  appel du jugement de la commission de  discipline. Ismaël Zitouni ajoute même  que sa commission avait la preuve que  le médecin du Raja avait reçu le dossier  et le certificat médical qui précisait que  le joueur devait observer une période de  repos de 21 jours. De son côté, l’OCS,  par la voix de son président, Anouar  Dbira, a annoncé qu’il fera appel de la  décision de la commission de discipline  qui avait blanchi le Raja.


Laisser un commentaire