Les Ecoles juives marocaines s’exposent au Musée du Judaïsme Marocain de Casablanca

Ariel Danan, directeur adjoint de la bibliothèque de l’Alliance, à Paris, et Zhor Rehihil, conservatrice du MJM. Ariel Danan, directeur adjoint de la bibliothèque de l’Alliance, à Paris, et Zhor Rehihil, conservatrice du MJM.

150 ans d’histoire revisités en images


PATRIMOINE. Le Musée du Judaïsme Marocain de Casablanca abrite, à partir du 16 janvier 2016, une expositions de photographies des Ecoles juives marocaines. Un véritable délice pour les nostalgiques.

La diversité culturelle du Maroc  n’est pas à prouver. Et parmi les  sources de cette diversité, figure  la composante judaïque, présente au  royaume depuis près de 4.000 ans.


La Fondation du Patrimoine Culturel  Judéo Marocain et l’institution  Ittihad-Alliance ont mis la lumière  sur un aspect de l’importance de  cette composante, en organisant, le  jeudi 14 janvier 2016, au Musée du  Judaïsme Marocain de Casablanca,  le vernissage de la première  exposition au Maroc d’oeuvres  photographiques de l’Alliance.


Cette exposition rétrospective sur  les écoles juives du Maroc retrace  l’histoire et l’évolution de ce réseau  scolaire fondé en 1860. Plusieurs  personnalités ont assisté à cette  exposition, dont, notamment, le  Secrétaire général du Conseil des  Communautés israélites du Maroc,  Serge Berdugo.


Sur les lieux de l’exposition, 22  panneaux d’exposition, avec des  portraits, des affiches, des photos  d’époque et différents documents  historiques exclusifs et souvent  émouvants, permettent aux visiteurs  de remonter le temps et revivre  les différentes étapes des 150 ans  d’existence de l’Alliance.


L’exposition a aussi été l’occasion  pour la présentation par le Dr.  Rafael Sifrai d’un exposé sur  «L’histoire ancienne d’ornements  amazighs, entre mémoire et oubli», mettant en lumière l’histoire de ces  ornements, qui sont le patrimoine  commun entre musulmans et juifs  marocains, en particulier dans les  région montagneuses.


Histoire riche
C’est à Tétouan que débute la  grande aventure de l’Alliance  en 1862, avec l’ouverture de sa  première école. A la veille de la  Deuxième Guerre mondiale, le  réseau scolarise près de 20.000  enfants, juifs et non juifs. Le rôle  de l’Alliance ne se limite cependant  pas à l’éducation, fournissant aussi  nourriture, habillement et soins aux  plus démunis.


Après 1945, l’Alliance réinvente son  modèle éducatif, en créant l’Ecole  normale hébraïque. Dans les années  1950, les écoles de l’Alliance ferment  dans la plupart des pays musulmans,  sauf au Maroc. l’Alliance réussit par  la suite à s’adapter au nouveau  contexte social du Royaume, après  son indépendance en 1956.


En  effet, l’Alliance, dès la première  année d’indépendance du Maroc,  intègre l’enseignement de l’arabe  à ses programmes. L’Alliance  est ainsi rebaptisée Ittihad au  Maroc en mars 1961. Aujourd’hui  parfaitement ancrée dans le tissu  socio-éducatif marocain, l’Alliance  gère quatre écoles à Casablanca, où  sont scolarisés 640 enfants, dont 345  musulmans et 295 juifs


Laisser un commentaire