Législatives 2021: La Cour constitutionnelle invalide l’élection de quatre "poids lourds" à Al Hoceima

La Cour constitutionnelle a décidé, jeudi 19 mai, d'annuler l’élection des quatre députés de de la circonscription d'Al Hoceima, élus lors du scrutin du 8 septembre 2021. Un véritable séisme politique vu les noms des parlementaires concernés par cette décision. Notamment Noureddine Mediane, président du groupe parlementaire du parti de l'Istiqlal à la Chambre des représentants, l’ancien ministre de la Culture et de la communication Mohamed Laaraj (Mouvement populaire), Mohamed Hamouti, figure importante au sein du Parti authenticité et modernité (PAM), ainsi que Boutahar Boutahri, du Rassemblement national des indépendants (RNI), parti à la tête du gouvernement.

La décision de la Cour constitutionnelle fait suite au recours déposé par un candidat qui a contesté les résultats des élections dans la circonscription en question.

Pour rappel, Noureddine Mediane, qui représente Al Hoceima au Parlement sous les couleurs de l’Istiqlal depuis 1997, est arrivé en tête avec 22.922 voix, suivi du Rassemblement national des indépendants (19.333 voix), du Parti authenticité et modernité (14.553 voix) et du Mouvement populaire (14.450 voix).