Le Sida fait encore des ravages


SITUATION ALARMANTE AU MAROC


Le nombre de personnes atteintes du VIH recensées au Maroc est de 20.000. Bon nombre de personnes qui ne se font pas dépister, portent le virus sans le savoir. Alarmant.

“Le Sida est toujours là”. C’est le thème choisi par l’Association de lutte contre le sida (ALCS) à l’occasion de l’édition 2018 du Sidaction Maroc. «Outre la collecte des fonds pour la prévention et la prise en charge des personnes atteintes par le VIH, cette campagne vise à sensibiliser le public en général et les jeunes en particulier, inciter au test de dépistage du VIH et lutter contre la stigmatisation des personnes vivant avec le VIH», nous explique le Professeur Mehdi Karkouri, président de l’ALCS.

480 décès par an au Maroc
Malgré des chiffres en baisse depuis 2014, le VIH cause toujours des décès dans nos contrées. En 2017, ce sont 480 morts et 990 nouvelles personnes atteintes, selon les dernières estimations du ministère de la Santé. Malgré ces chiffres rassurants, le Maroc est encore loin du compte. En effet, seulement 70% des personnes infectées connaissent leur statut sérologique alors que l’ONUSIDA, le programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida, préconise un taux de 90%. «Aujourd’hui nous savons comment en finir avec l’épidémie du VIH, la science nous en donne les moyens, mais nous nous heurtons à plusieurs obstacles qui nous empêchent de réaliser ce rêve d’un monde sans sida», regrette le Président de l’ALCS, qui s’insurge contre les «réductions des financements internationaux et nationaux».

Pour parvenir à diminuer le taux estimé de 30% des personnes infectées qui l’ignorent, l’ALCS, qui fête cette année son trentième anniversaire, organise, tout au long de l’année avec ses volontaires, des caravanes de dépistage pour aller vers les populations les plus vulnérables. «Les personnes les plus exposées au risque d’infection sont toujours aussi réticentes à aller se faire tester malgré la gratuité du test et sa disponibilité dans la majorité des hôpitaux du Maroc», précise le Président de l’ALCS. La maladie touche, en effet, davantage les professionnelles du sexe féminin (1,3%) et les hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes avec un taux en moyenne de 4,5% de la population atteinte du VIH. Ce taux atteint 9% à Casablanca. Cependant, l’âge reste un facteur déterminant dans la lutte contre le sida au Maroc. Le test reste inaccessible pour les mineurs sans l’accord de leurs parents alors que les derniers chiffres de 2017 démontrent que 35% des personnes atteintes sont âgées de 15 à 24 ans.

Si le virus du sida est bien présent, la lutte contre ce fléau continue. La campagne nationale de dépistage a permis d’effectuer plus de 200.000 tests dans tout le Maroc alors que le Sidaction se déroule pendant tout le mois de décembre dans différentes villes du Royaume. «Une partie des fonds collectés sera destinée, selon un protocole d’accord, à financer des projets de recherche appliquée ainsi que des projets d’associations partenaires», précise le Pr Karkouri. Le point d’orgue de ces actions sera atteint lors de la soirée Sidaction, le 15 décembre 2018, en direct sur 2M.

Articles similaires