Le Congrès américain appelle les opérateurs privés US à investir au Sahara marocain en 2016

congres
La loi de finances US pour 2016, adoptée par le Congrès et promulguée dans la foulée, vendredi, par le Président des Etats-Unis, Barack Obama, stipule encore une fois que l'aide américaine destinée au Maroc soit affectée à l'ensemble du territoire national, y compris les provinces du sud. Dans son rapport législatif, le Congrès, avec ces deux chambres, a réitéré son soutien bipartisan fort et sans équivoque à la politique américaine en vigueur, de longue date, portant sur une solution négociée à la question du Sahara, sur la base du plan d'autonomie, sous souveraineté marocaine, et a encouragé le secteur privé américain à investir dans les provinces du sud.


Ce rapport stipule, en effet, expressément que les fonds destinés à l'aide au Maroc soient également "rendus disponibles" au profit des provinces du sud, ajoutant que le Congrès US "demeure préoccupé par l'échec enregistré sur la voie du règlement du conflit du Sahara et par la situation des populations dans les camps de Tindouf, au sud-ouest de l'Algérie".


Le Congrès appelle, dans ce sens, "le Secrétaire d'Etat (John Kerry) à œuvrer dans le sens d'un règlement négocié à ce conflit, en droite ligne de la politique américaine soutenant une solution sur la base du plan marocain d'autonomie", en soulignant que ces efforts diplomatiques intensifiés sont de nature à aboutir à "un règlement réaliste à ce conflit qui n'a que trop duré et à la fin de la mission onusienne en cours depuis plus de deux décennies". La branche législative US recommande, en outre, à l'administration d'encourager le secteur privé US à investir dans les provinces du Sud du Royaume.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger