Lahlimi appelle à une stratégie nationale pour le développement des statistiques sensibles au genre

Le Haut-commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi Alami, a souligné mercredi à Rabat, la nécessité de la mise en place d'une stratégie nationale visant le développement des statistiques sensibles au genre et leur utilisation dans les politiques publiques. Intervenant lors d’un atelier dédié à la présentation des résultats d’une étude réalisée en partenariat avec l'entité des Nations unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes (ONU-Femmes), M. Lahlimi a aussi mis l'accent sur l'importance de l’actualisation du cadre juridique régissant la production statistique au Maroc, estimant que les textes de loi relatifs au système statistique national devraient promouvoir une production régulière, coordonnée et pérenne des statistiques sensibles au genre au Maroc ainsi que leur utilisation.

Les besoins en statistiques des producteurs et utilisateurs de statistiques sensibles au genre requièrent la création de canaux de communication et la mise en place de plateforme d'accès facile à tous les utilisateurs, a-t-il dit. Par ailleurs, M. Lahlimi a rappelé que le Royaume a lancé, au cours des dernières décennies, plusieurs chantiers de réformes juridiques, politiques et institutionnelles visant le renforcement des principes de l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes, faisant observer que l’approche genre intégrée est devenue un véritable enjeu de développement, dans les différentes politiques et stratégies au niveau national, régional et local et ce, sur le plan économique, social et environnemental. Pour ce qui est du thème de ce programme de coopération, à savoir "Prendre en considération chaque femme et chaque fille", le Haut-commissaire au Plan a fait savoir, dans une déclaration à la MAP, que cette initiative s’inscrit dans le cadre de la continuité des efforts déployés visant à développer la production, l’analyse et la diffusion des statistiques sensibles au genre, et de rendre disponibles celles prévues dans le cadre des ODD, en particulier l’objectif cinq dédié à l’égalité entre les sexes et l’autonomisation de toutes les femmes et les filles.

Pour sa part, la représentante de l'ONU-Femmes Maghreb, Leila Rhiwi, a souligné que ce partenariat entre le Haut-commissariat au Plan (HCP) et ONU Femmes est mis en œuvre dans le cadre du programme mondial lancé par l’ONU Femmes "Les femmes comptent", dont le Maroc a été sélectionné comme pays pilote, aux côtés de 11 autres pays.

Elle a, de même précisé que le partenariat vise à travailler sur 3 grands axes à savoir, la promotion d’un environnement institutionnel favorable à la production et l’utilisation des statistiques sensibles au genre, l’appui de la qualité, de la comparabilité de la production de statistiques genre au Maroc, ainsi que le renforcement de la diffusion et de l’accessibilité des statistiques genre auprès de l’ensemble des utilisateurs institutionnels et de la société civile.

Cette étude a été réalisée selon une approche participative impliquant l’ensemble des producteurs et des utilisateurs potentiels des statistiques sensibles au genre relevant notamment des départements ministériels, des institutions nationales et des ONG. Elle a été menée au niveau national et à l’échelle de deux régions pilotes, à savoir Casablanca-Settat, considérée comme une région à fort potentiel en matière de statistiques genre, et Drâa-Tafillalet considérée comme une région à faible potentiel.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger