Lahcen Zinoun se confie dans "Le Rêve interdit"

AUTOBIOGRAPHIE

L’artiste Lahcen Zinoun déclare qu’après une longue et riche expérience, il est temps d’écrire sur tout ce passage artistique, particulièrement au profit des jeunes pour qui cette autobiographie servira de guide.

L’artiste chorégraphe, metteur en scène et danseur étoile Lahcen Zinoun vient de révéler son livre autobiographique Le Rêve interdit, paru aux éditions Maha. Dans ce livre, l’artiste emmène le lecture à la découverte d’un parcours aussi exceptionnel qu’unique, car sa passion pour la danse n’a pas été aisée à concrétiser, mais grâce à sa persévérance, à son attachement à son amour pour la danse et à son travail dur, il a pu réaliser son rêve et figurer parmi les grands noms de la scène. «Une enfance entre idylle et contrainte», «L’envol de l’étoile», «Le retour entre espérance et déception», «L’art absolument», «Le cinéma, espace de liberté», et «Revivifier les danses du Maroc», sont six chapitres qui brossent une vie, une expérience mais surtout une aventure.

Un artiste polyvalent
Lahcen Zinoun, également cinéaste, peintre, sculpteur et poète, a indiqué qu’après une longue et riche expérience, il est temps d’écrire sur tout ce passage artistique, particulièrement au profit des jeunes pour qui cette autobiographie servira de guide. «Dans ce livre, j’écris sur mon passage au conservatoire, puis l’intégration d’une compagnie professionnelle royale en Belgique et la troisième étape est mon retour au Maroc, où je me suis heurté au public, car nous n’avons pas une culture de la danse classique, par la suite je me suis penché sur les danses du patrimoine, qui étaient sclérosées. Et, pour bien faire, il faut une école pour mieux répertorier ces danses», a-t-il déclaré à la MAP.

Pour l’artiste peintre Azeddine Hachimi Idrissi, Lahcen Zinoun est un artiste polyvalent qui a touché à plusieurs formes d’art et a magistralement marqué la scène artistique et culturelle marocaine. Selon M. Hachimi Idrissi, également critique d’art, ce livre autobiographique constitue une somme d’informations précieuses qui passe en revue tous les domaines auxquels l’artiste a touché, notamment le théâtre, l’art vidéo, la danse et la peinture.

De son côté, Mostapha Chebak, ancien professeur à l’école des beaux-arts de Casablanca et préfacier du livre, a déclaré que «dans une offre livresque souvent formatée, il faudrait parfois tenter quelque chose de singulier, d’où l’idée de proposer aux lecteurs cette autobiographie, nimbée tant de sincérité et de mélancolie que de rigueur et de lucidité qui retrace le long et sinueux parcours du danseur étoile et metteur en scène Lahcen Zinoun». Pour la directrice éditoriale des éditions Maha, Michelle Desmottes, le lancement de cette autobiographie reprend tout le parcours Zinoun, qui regorge d’expériences, de sentiments, d’art et de connaissance qu’il partage avec tous.