BP swipe-970x250

Prochain lancement, à Laâyoune, des travaux de construction du plus grand pont d'Afrique

Les travaux de construction du plus grand pont d’Afrique devraient bientôt démarrer dans la région de Laâyoune Sakia el-Hamra. En effet, la Direction générale des routes relevant du ministère de l’Equipement vient de lancer une nouvelle consultation relative à ce projet. Ce dernier, qui sera réalisé sur l’Oued Sakia el-Hamra, s’étendra sur 1.724 mètres et fera partie de la voie de contournement de Laâyoune, actuellement en travaux.

La réalisation de cet ouvrage a été confiée à Novec, filiale de la Caisse de dépôt et de gestion. Il coûtera environ 1,1 milliard de dirhams et sera relié à la voie express Dakhla-Tiznit, en cours de construction. Cette infrastructure devrait avoir un impact inéluctable sur l’attractivité de la capitale du Sahara et confirmera son statut, celui de l’une des plus grandes villes du Royaume.

Pour rappel, en 1995 puis en 2016, la ville de Laâyoune a connu d’importantes précipitations qui ont causé non seulement des dégâts à l’un des plus importants barrages de la région, mais ont également coupé la ville du reste du pays durant un certain temps. C’est là qu’une décision a été prise pour la reconstruction du barrage Sakia el-Hamra, mais surtout l’édification d’un viaduc permettant d’assurer une continuité de la circulation, même dans les conditions les plus délicates. Ceci devrait désormais se concrétiser, pour offrir aux usagers de la route une nouvelle infrastructure digne des meilleurs standards mondiaux.

En attendant, les travaux se poursuivent à un rythme élevé au niveau du barrage, dont la capacité devrait atteindre les 1,2 million de mètres cubes d’eau. L’enveloppe allouée à ce chantier dépasse les 433 millions de dirhams. Une fois le barrage terminé, il permettra de préserver la ville de Laâyoune des risques d’inondation, tout en renforçant la nappe phréatique de la région.

Articles similaires