LA CHAÎNE 2M ANNULE UNE ÉMISSION SUR LA LIBERTÉ DE CRÉATION

Goulahcen dans l’embarras

Jamaa-Goulehsen-maroc-hebdo

La chaîne de télévision 2M a déprogrammé  l’émission animée par Jamae Goulehcen  (photo), «Moubacharatane maakoum»,  devant être consacrée à la liberté d’expression  artistique et la création, mercredi 3 juin 2015 à  partir de 21h40. L’émission devait s’intéresser  particulièrement à «Much Loved», le dernier  film controversé du réalisateur marocain Nabil  Ayouch. La chaîne a justifié sa décision par  le fait qu’elle se trouve elle-même au coeur  de la polémique actuelle sur la liberté de  création artistique, accentuée par la diffusion  du concert de Jennifer Lopez, le 29 mai.

D’autant  plus que le ministre de la Communication  Mustapaha El Khalfi, qui était l’invité principal  de l’émission, a attaqué frontalement la  chaîne pour avoir retransmis le concert de  la chanteuse américaine. Les responsables  de 2M voulaient-ils éviter de donner une  tribune à leur adversaire?  Dans tous les cas, la décision de la chaîne  d’annuler une émission sur des questions  aussi sensibles doit être contextualisé.  En effet, depuis le déclanchement de  la polémique«Much Loved», suivi du  «scandale» Jennifer Lopez, plusieurs  événements se sont succédé à une  vitesse ahurissante, donnant lieu à un  affrontement plus intense que jamais,  entre modernistes et conservateurs.

L’image des deux activistes Femen nues près de  la Tour Hassan à Rabat, en train de s’embrasser,  ou encore celle du bassiste du groupe Placebo  qui critique ouvertement, sur une scène de  Mawazin, la pénalisation de l’homosexualité  au Maroc, ont également marqué une semaine  de polémiques sur les valeurs de la société  marocaine.

Par sa décision d’annuler «Moubacharatane  maakoum», la chaîne aurait-elle préféré la  facilité, afin de calmer les «esprits»? Elle a en  tout cas estimé que «les conditions d’un débat  serein et constructif ne seraient pas réunies»  pour un thème aussi brûlant.