Coopération Espagne/Maroc : l’agriculture de précision pour une meilleure gestion de l’eau


Des solutions pour l’agriculture marocaine moderne et économe en eau. C’est ce qu’ont proposé des entreprises espagnoles lors des journées techniques de l’Agriculture de précision, organisées par le Bureau Économique et Commercial de l’ambassade d’Espagne à Casablanca, en collaboration avec ICEX Espagne Exportation et Investissement.

 

Dans la conjoncture actuelle, marquée par la sécheresse et la faiblesse de la pluviométrie, le secteur agricole marocain, qui consomme 80% des eaux de surface et souterraines, a grand besoin de la technologie de précision pour rationaliser et économiser la consommation de cette ressource devenue rare. D’où l’intérêt des Journées techniques de l’agriculture de précision organisées par le Bureau Économique et Commercial de l’ambassade d’Espagne à Casablanca, en collaboration avec l’ICEX Espagne Exportation et Investissement, du 26 au 29 septembre 2022 à Agadir et à Casablanca.

A Agadir, les journées ont débuté avec la participation de la consule général d’Espagne à Agadir, Miriam de Andrés de Castro, ainsi que du conseiller de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation d’Espagne, José Manuel Jaquotot, et du conseiller économique et commercial d’Espagne à Casablanca, Manuel Vicente Rodriguez Díez. L’événement a également été honoré par la présence du directeur de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), ainsi que du pacha d’Agadir Océan, M’Bark Boufrioua, de la directrice de l’Agrégation et du Partenariat de l’Agence de Développement Agricole (ADA), du président régional de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), et du coordinateur de l’Office Régional de Mise en Valeur Agricole du Souss-Massa (SGRID-ORMVASM). Aussi, des représentants de la Chambre de Commerce Espagnole et des représentants de l’Association marocaine des producteurs exportateurs des fruits et légumes (APPEFEL) et de la Fédération Interprofessionnelle Marocaine de production et d’exportation des Fruits et Légumes (FIFEL).

Pour les entreprises espagnoles AGQ Labs, Greenfield, J. Huete International, Odin S, Orcelis Fitocontrol, Ritec, Sanzar et Unicom, c’était l’occasion d’exposer leur savoir et savoir-faire et leurs équipements ultramodernes. Au cours des trois jours suivants, les entreprises espagnoles ont rencontré les acteurs du secteur au Maroc dans le cadre de réunions B2B, les 27 et 28 à Agadir et le 29 à Casablanca.

 

Gestion de l’eau

Le secteur des technologies et des machines agricoles au Maroc est un secteur à fort potentiel pour ces entreprises espagnoles. La transformation qu’a connue le secteur grâce à la volonté du pays d’être à la pointe des meilleures pratiques a créé, pour elles, de grandes opportunités commerciales. Le développement des infrastructures hydrauliques, par exemple, a entraîné une augmentation des surfaces d’irrigation et, par conséquent, un besoin croissant d’entreprises dans ce domaine. De nombreuses entreprises espagnoles dans le secteur de la technologie et des machines agricoles, avec leurs experts en irrigation, en hydroponie, en gestion des serres, en fertilisation et en protection des cultures, entre autres, y ont vu une opportunité d’entrer sur un marché marocain de proximité géographique, climatologique et culturelle.

Les machines, les appareils mécaniques et les remorques ont bénéficié le plus de la modernisation et du potentiel du secteur. Les exportations espagnoles de ces trois catégories ont atteint respectivement, 27, 11 et 14 millions d’euros en 2021. La vente de tracteurs étant celle qui a connu la croissance la plus rapide au cours des cinq dernières années, ce qui l’a positionné comme le deuxième article le plus exporté en valeur.


2021 a été une année record des relations bilatérales entre les deux pays avec un volume de 9,5 milliards d’euros d’exportations de l’Espagne vers le Maroc et de 7,3 milliards d’importations de l’Espagne depuis le Maroc.

 

Solutions innovantes

En passant d’une agriculture traditionnelle à une agriculture digitale, on parle désormais d’agriculture de précision. Son objectif est de maximiser la production du terrain exploitable, et en même temps optimiser l’utilisation des ressources, notamment l’eau. La prise de décision se fait dorénavant avec les données en temps réel du terrain, de la culture, du fruit. La technologie permet d’arroser quand il le faut, juste là où il faut et d’utiliser l’herbicide ou les nutriments juste au moment et l’endroit précis... Elle est vitale aussi pour obtenir des prévisions de récolte très fiables.

Aujourd’hui le changement climatique et la sécheresse sont au cœur des préoccupations du secteur. Les producteurs doivent se tourner vers des solutions innovantes qui permettent de produire avec une solution de continuité. Cela passe par l’augmentation des structures hydriques, mais aussi par une utilisation la plus optimale possible de l’eau disponible.

Côté structures hydriques, le cas de Abengoa est édifiant. Cette entreprise espagnole a construit l’usine de dessalement à Agadir, son projet phare dans le secteur du dessalement dans le monde, qui permet la production de 275.000 m3/jour (150.000 m3/jour d’eau potable et 125.000 m3/jour d’eau pour l’irrigation), avec possibilité d’extension à 400.000 m3/jour. Le projet comprend la construction d’un réseau d’irrigation pour une superficie de 15.000 ha. Les travaux de mise en marche ont été conclus juin 2022, et désormais les producteurs de la région en bénéficient. Il s’agit d’un projet pour le compte de l’ONEE (Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable) et le ministère de l’Agriculture, qui a reçu de l’Association Internationale de Dessalement le Prix du «Meilleur Partenariat Public-Privé».

L’agriculture de précision permet de faire encore plus d’économies d’eau, de fertilisants, des nutriments… grâce à l’analyse des données en temps réel que ce soit avec des capteurs, senseurs ou des drones. C’est la spécialité d’une partie des entreprises ayant assisté aux journées techniques: Orcelis, Sanzar, Greenfield, Unicom ou Odin S.

Ce sont des entreprises présentes depuis plusieurs décennies et qui comptent à leur actif la formation d’un staff marocain à ces nouvelles technologies. C’est le cas de AGQ Labs. Des entreprises comme J. Huete ou Ritec sont aussi connaisseurs du marché marocain et chapeautent des projets en cours.

L’Espagne a été un partenaire privilégié du Maroc pour la modernisation et la mécanisation du secteur. Les entreprises espagnoles proposent des solutions pour l’agriculture de demain. C’est à cette fin que ICEX Espagne Exportation et Investissements et le Bureau Economique et Commercial de l’ambassade d’Espagne à Casablanca ont organisé les Journées Techniques de l’Agriculture de Précision.

L’objectif final était de mettre en contact les entreprises espagnoles innovantes et leurs solutions technologiques pour l’agriculture avec les producteurs marocains et les institutions publiques relevant du secteur.

Articles similaires