Khalid Aït Taleb s'explique sur l'évolution de la situation sanitaire

LE MINISTRE DE LA SANTÉ DEVANT LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS

En attendant le vaccin, qui devrait arriver fin décembre 2020, l’épidémie prend une ampleur considérable dans notre pays. Pour le ministre de la santé, Khalid Aït Taleb, la forte mobilité des Marocains et le non respect des gestes barrières ont accéléré la propagation du virus.

Le ministre de la santé, Khalid Aït Taleb, s’est affiché dans une posture plutôt alarmiste, pendant son intervention devant les députés, lundi 26 octobre 2020. Il parle ainsi d’une hausse importante du nombre de foyers de contaminations, ce qui a provoqué une aggravation de la situation épidémiologique.

Il explique que le nombre moyen de contaminations quotidiennes enregistrées, pendant la période du confinement jusqu’au 11 juin, n’a pas dépassé 86 cas en 24 heures, alors que la moyenne des infections a doublé presque quinze fois depuis l’allègement des mesures de confinement jusqu’à ce jour, en passant à 1.363 cas en 24 heures. En outre, le taux d’occupation des lits dans les services de réanimation et les services de soins intensifs est passé de 5% au début de la pandémie à 32% aujourd’hui.

Le manque d’engagement de certaines entreprises et citoyens en faveur des mesures de prévention préconisées a poussé le gouvernement à prolonger l’état d’urgence. Pour le ministre, les autorités sanitaires ont pris une série de mesures urgentes pour contenir les foyers de propagation du virus et élargir la prise en charge des patients, en mettant en place des comités centraux chargés du suivi de la situation épidémiologique dans les régions où le nombre de cas s’est sensiblement accru et en formant une commission d’experts pour y assurer le suivi de la situation épidémiologique, en plus de soutenir le personnel médical exerçant dans les zones touchées avec des équipes supplémentaires.

De nombreux déséquilibres
Le ministère de la Santé s’est récemment engagé à prendre des mesures urgentes de manière proactive en vue de généraliser un vaccin prometteur contre le coronavirus dans tout le Royaume et d’assurer un stock suffisant de vaccins après des résultats encourageants obtenus à l’issue des essais cliniques. A cet égard, M. Aït Taleb rappelle qu’une réunion s’est tenue le 8 octobre 2020 avec les directeurs régionaux de la santé dans le but de les informer des détails de la campagne de vaccination à venir et d’en assurer une bonne préparation.

Khalid Aït Taleb s’attarde également sur le personnel médical, qui est demeuré mobilisé pour la lutte contre l’épidémie mais dont les forces commencent sérieusement à s’épuiser. Il note que cette pandémie a levé le voile sur de nombreux déséquilibres et montré la place primordiale du secteur de la santé dans le renforcement de la sécurité sanitaire des citoyens.

Il y a, aujourd’hui, plus que jamais, une prise de conscience collective de la nécessité de développer et d’améliorer les prestations de prévention et de prise en charge fournies par le secteur de la santé à tous les niveaux, à travers notamment la mise en place de plans destinés à renforcer la capacité de réaction du système sanitaire et à répondre aux besoins nationaux en cas d’urgence sanitaire.


X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger