“FAUX MAGHREB”

Kaïs Saïed persona non grata à Nouakchott


Le président tunisien, Kaïs Saïed, continue de payer son alignement sur l’Algérie, consenti contre le chèque de 300 millions de dollars remis par la junte algérienne à la Tunisie en décembre 2021.

Son acceptation d’accueillir, le 22 avril 2024 à Tunis, le premier sommet du «faux Maghreb», limité à l’Algérie et à la Tunisie elles-mêmes ainsi qu’au gouvernement libyen de Tripoli lui vaut, en plus des inimitiés du Maroc, désormais celles de la Mauritanie également.


Selon des sources concordantes consultées par Maroc Hebdo, le président mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, refuse depuis plusieurs semaines de recevoir Kaïs Saïed à Nouakchott, alors que ce dernier prévoyait initialement de se rendre fin février 2024 dans la capitale de la voisine du Sud.

Les mêmes sources ajoutent que Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a, sur le plan officiel, notifié son homologue de problèmes d’agenda, mais de sorte à bien faire comprendre, en même temps, que la vraie raison reposait clairement dans le fait de vouloir l’entraîner, sans autre forme de procès, dans l’entreprise algérienne visant à couper le Maroc de son environnement régional direct. La dernière rencontre physique entre les deux hommes, advenue au tournant du mois de février 2024 en marge du 7ème sommet du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) à Alger, a d’ailleurs plutôt été froide, à en croire les témoins présents.

Rappelons que le gouvernement de Tripoli a lui aussi pris ses distances avec l’initiative algéro-tunisienne alors qu’il était bien représenté en Tunisie par le président du Conseil présidentiel de Libye, Mohammed el-Menfi. Ce dernier a procédé à dépêcher son propre frère, Sami el-Menfi, le 23 avril 2024, à Rabat, pour faire part de ses assurances à la partie marocaine, de même que pour mettre l’accent sur le «renforcement de l’Union du Maghreb arabe (UMA) pour répondre aux aspirations des peuples de la région à davantage de stabilité et de prospérité», d’après ce qu’un communiqué a ultérieurement rapporté.

Articles similaires