La justice donne raison à Yasimna Baddou et Karim Ghellab contre Hamid Chabat

Yasmina Baddou - © ph:DR

Coup dur pour le Secrétaire général de l’Istiqlal, Hamid Chabt. Le tribunal administratif de Rabat a décidé aujourd’hui de suspendre le gel des activités de Karim Ghellab et Yasmina Baddou au sein du Parti de l’Istiqlal. Jointe par téléphone, l’ancienne ministre istiqlalienne et actuelle membre du bureau exécutif du parti nous a confirmé cette « victoire », précisant que ce jugement lui permettra, elle et M. Ghellab de demander, lors du Conseil national du parti qui se tiendra demain samedi, « l’annulation définitive des sanctions dont ils sont tous les deux victimes ». Pour rappel, la commission de discipline du parti de la balance avait décidé, le 9 février dernier, de suspendre les deux leaders istiqlaliens ainsi que l’ancien ministre et actuel président du Conseil national de l’Istqlal, Taoufi Hejira, pour « violation des règlements du parti, nuisance à ses intérêts et manque de discipline ».

Pour rappel, les trois cadres du parti avaient en effet sévèrement critiqué les déclarations polémiques M. Chabat sur la Mauritanie fin décembre 2016.