Jumelage institutionnel entre la Chambre des représentants, l'Assemblée nationale française et la Chambre des communes britannique

jumelage-maroc-france-GB


Le jumelage institutionnel entre la Chambre des représentants, l'Assemblée nationale française et la Chambre des communes britannique, lancé ce lundi, permettra de renforcer l’institution législative, afin de faire face à tous les défis auxquels est confronté le monde d’aujourd’hui, a souligné, lundi à Rabat, le président de la Chambre des représentants, Rachid Talbi Alami.

Ce jumelage institutionnel s’inscrit dans le cadre d’un programme de financement de l’Union européenne au Royaume du Maroc pour la modernisation de l’action parlementaire et de l’administration, a souligné M Talbi Alami lors d’un point de presse tenu à l’issue du lancement de ce projet de jumelage "Appui à la Chambre des Représentants du Royaume du Maroc".

Ce projet, qui entre dans le cadre la politique de voisinage, s’assigne aussi pour objectif le soutien de la Chambre des représentants dans l’exercice de ses attributions, renforcées à la suite de l’adoption de la Constitution du 29 juillet 2011, a-t-il ajouté. Pour sa part, M. Rupert Joy, ambassadeur chef de la délégation de l'Union Européenne au Maroc a relevé que ce jumelage est la première expérience entre l’UE et le parlement marocain, mettant l’accent sur l’importance de ce projet vu le rôle institutionnel de plus en plus prépondérant du parlement marocain.

Après la constitution de 2011, le parlement joue un rôle important, a-t-il dit, se disant fier que le parlement marocain ait choisi de travailler avec les pays de l’UE pour partager les expériences assez diverses des différentes parlements européens.

Ce projet, lancé par Rachid Talbi Alami, président de la Chambre des représentants, Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale française et Jeffery Donaldson, représentant du président de la Chambre des communes britannique, membre du Bureau de la Westminster Foundation for Democracy, vise à soutenir la Chambre des représentants dans l’exercice de ses attributions, renforcées à la suite de l’adoption de la Constitution du 29 juillet 2011.

D’une durée de 24 mois (2016-2018), ce projet de jumelage prévoit la mobilisation de nombreuses missions d’experts provenant de l’Assemblée nationale française, partenaire sénior, de la Chambre des communes britannique, partenaire junior, et bénéficie du soutien d’autres parlements européens (Chambre des représentants de Belgique, Bundestag allemand et Vouli grecque). Des visites d’études dans des États membres de l’UE permettront d’approfondir les échanges de bonnes pratiques.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger