Un appel à Joe Biden pour appuyer clairement la souveraineté du Maroc sur son Sahara

De nombreuses personnalités politiques internationales adressent une lettre historique au président américain

Les illustres signataires de la lettre estiment que le plan de large autonomie, proposé par le Maroc, est la seule voie pour mettre fin aux souffrances de la population vivant dans les camps de Tindouf en Algérie.

C’est une première dans les annales politiques internationales. De nombreuses personnalités influentes de par le monde, parmi elles des leaders politiques et des élus de plusieurs pays et parlements régionaux, ont adressé, vendredi 26 février 2021, une importante lettre au président américain, Joe Biden, pour appuyer clairement la décision américaine reconnaissant la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara. Une initiative internationale forte qui vise à inciter le nouveau locataire de la maison blanche à apporter un soutien clair et sans équivoque à la décision historique qui était prise par son prédécesseur, Donald Trump, le 10 décembre 2020, soit quelques semaines avant son départ.

Partant de là, les illustres signataires de la lettre expriment leur conviction que le plan de large autonomie, proposé par le Maroc, est certainement la seule et unique solution à ce conflit artificiel qui a duré près de 45 ans. Reprise dans un tweet publié par l’ancien ministre italien des Affaires étrangères et ancien ambassadeur aux Etats- Unis et en Israël, M. Giulio Terzi, la lettre pu réunir dans un temps très court 250 signataires, issus de 25 pays aux quatre coins du monde.

Il s’agit de l’Italie, l’Argentine, l’Arménie, la Belgique, la Bulgarie, le Canada, le Chili, la Colombie, le Danemark, la République dominicaine, la République Tchèque, le Salvador, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, le Guatemala, le Honduras, la Hongrie, l’Irlande, le Paraguay, le Pérou, Sainte-Lucie, la Serbie, l’Espagne, ainsi que des membres du Parlement européen et des maires de villes et municipalités importantes, en Europe et dans le monde. Parmi les signataires de cette lettre, on trouve d’anciens présidents, des ex-premiers ministres et des personnalités politiques prestigieuses de tous bord. Il y a, notamment, l’ancien président tchèque, Vaclav Klaus, l’ancien président guatémaltèque, Jimmy Morales Cabrera, l’ancien Premier ministre bulgare, Gueorgui Bliznachki, l’ancien membre de la MINURSO, Stephan Todorov Davidov, ainsi que plusieurs députés et sénateurs actuellement en exercice.

Solution unique
Il faut dire que la décision américaine intervient à un moment où le processus politique pour le règlement de ce conflit a besoin d’un nouveau souffle, estiment les signataires. Pour eux, l’autonomie large, proposée par le Maroc depuis déjà 2007, est la seule voie pour mettre fin aux souffrances de la population vivant dans les camps de Tindouf en Algérie. Elle permettra également d’assurer la réconciliation et parvenir à une paix et une stabilité permanentes dans une région stratégique, en faisant un véritable vecteur de paix, de stabilité et de prospérité en Afrique.

«Nous ne pouvons que nous féliciter de la décision des États-Unis de reconnaître l’initiative d’autonomie comme seule base d’une solution au différend régional sur le Sahara, car nous pensons qu’elle ouvre des perspectives concrètes pour orienter le processus politique de l’ONU vers une solution finale», précisent-ils. Ils se disent convaincus que les États-Unis, sous la présidence de Joe Biden, continueront de faire avancer la question du Sahara vers une solution juste et pérenne grâce à leur soutien continu à l’Initiative marocaine d’autonomie.