Jazzablanca 2024 : Édition réussie dans une ambiance festive

Le festival Jazzablanca, rendez-vous incontournable des amateurs de musique de jazz, vient de clôturer sa 17ème édition à Anfa Park. Retour sur un événement marqué par une programmation variée et une forte affluence.


Le festival a débuté le 6 juin avec une performance du collectif londonien Kokoroko sur la Scène 21, mêlant jazz et afrobeat. La scène Casa Anfa a vu défiler des artistes de renom comme le groupe britannique UB40, célébrant leur 45ème anniversaire, et Paolo Nutini, prodige écossais de la pop rock.

James Blunt et Kaléo ont particulièrement attiré les foules. Ce qui ressort des impressions exprimées par les festivaliers, c’est que c’est principalement autour de ces deux artistes que les attentes étaient concentrées. Leur performance a été remarquable. James Blunt a su créer un moment de communion touchant avec sa chanson la plus connue et la plus aimée, « Goodbye my lover », qui n’a pas manqué d’inspirer un peu de nostalgie chez les spectateurs.

Kaléo, quant à lui, a impressionné avec son folk rock énergique. Sur la scène Nouveau Souffle by Société Générale, située à la Place des Nations- Unies, des talents marocains tels qu’Anass Oublaid ft. Raw Rhythm et The Leïla ont mis en lumière la richesse du patrimoine musical marocain, et introduit une touche de diversité bienvenue dans la programmation.

Un festival à guichets fermés
Une des surprises de cette édition a été la collaboration entre la saxophoniste néerlandaise Candy Dulfer et la maâlema marocaine Hind Ennaïra sur la scène Casa Anfa. Cette performance est un bon exemple du pouvoir de la musique à abolir les frontières culturelles et à unir les spectateurs autour de moments de pur agrément musical. L’association des deux artistes est pleinement réussie !


Pour clore le festival, le chanteur italien Zucchero a offert une prestation qui résume les moments forts de ses 40 ans de carrière. À Anfa Park, il a charmé les nostalgiques et séduit les plus jeunes. Les festivaliers ont apprécié les espaces du Village et les nombreuses Chill Zone qui offraient des moments de détente et de convivialité.

La restauration, variée et de qualité, a également été saluée. « On a adoré la musique, et aussi les espaces de détente ! La nourriture était excellente, » a commenté une très jeune festivalière. Une autre participante a souligné : « C’est ma première fois ! Je ne suis pas forcément amatrice de jazz, mais la programmation était fantastique ! »

Avec un affichage «Sold out», une joie qui règne sur tous les visages, et un enthousiasme qui croissait à mesure que les soirées avançaient, l’édition du Jazzablanca 2024 a confirmé son statut de festival majeur de la ville et même du pays. L’affluence record a témoigné de l’engouement du public pour cet événement musical de grande portée.

En effet, avec une programmation de qualité et une ambiance festive très spéciale, le Jazzablanca reste un événement phare de la scène musicale casablancaise, et les festivaliers sont d’ores et déjà impatients de découvrir ce que la prochaine édition leur réservera. Rendez-vous l’année prochaine pour une nouvelle aventure musicale sûrement plus enrichissante encore !.

Articles similaires