BP swipe-970x250

Jassad ,le Festival international des femmes metteuses en scène , tient sa première édition à Rabat

La ville de Rabat accueillera la première édition du Festival international des femmes metteuses en scène – Jassad, du 25 au 30 octobre 2022, au Théâtre national Mohammed V, à la Salle Bahnini et à la Salle Gérard Philippe. Des pièces suivies de débats avec les artistes seront au programme quotidien, en plus d’un colloque, d’une table-ronde, d’un master class et d’un hommage. Sept pays sont à l’affiche de cette première édition: Maroc, Tunisie, Liban, Espagne, France, Danemark et Roumanie. La programmation détaillée du festival sera dévoilée au fur et à mesure des jours à venir.

«A l’initiative conjointe des troupes Théâtre Aquarium et Théâtre Anfass, ce festival s’invite à Rabat, capitale de la culture africaine 2022, avec l’espoir et la vision de s’ancrer dans le temps comme dans le paysage culturel national, régional et au-delà» annonce un communiqué officiel.

L’idée est née d’une réflexion sur la condition des femmes dans le domaine des arts vivants et surtout de la mise en scène théâtrale, où leurs compétences ne bénéficient pas d’une large visibilité. L’un des objectifs principaux de cet événement est donc d’instaurer un rituel de reconnaissance envers les femmes créatrices de la scène, au Maroc comme à l’étranger.

La mise en scène , un métier créatif assez masculin

Au Maroc, les femmes travaillant uniquement dans la mise en scène du théâtre restent très rares. A l’étranger, elles ne sont pas largement plus nombreuses. Quel que soit le contexte, leur évolution dans le domaine se confronte souvent à un plafond de verre, poussant plusieurs d’entre elles à diversifier les activités artistiques en dehors de la dramaturgie, bon gré mal gré. De fait, la mise en scène reste un métier créatif assez masculin, d’où l’importance de créer des espaces et des initiatives qui mettent en avant et visibilisent davantage les femmes du domaine, dans une démarche à la fois de mixité et d’universalité, afin de construire ensemble et réfléchir sur les questions saillantes de l’épanouissement professionnel des compétences féminines dans le théâtre.

C’est ainsi que «La mise en place d’un festival international se veut un mécanisme pour renforcer principalement la résilience et l’espoir des femmes actrices de l’industrie culturelle et créative, à un moment où le secteur a été gravement touché par la pandémie de la Covid 19. Jassad donne à voir la diversité des performances artistiques mises en scène par des femmes venant de différents continents et offre une plateforme de rencontres et d’échanges pour les assoiffés d’art et de culture.» annonce Asmaa Houri, du Théâtre Anfass.

Cette première édition a bénéficié de l’appui du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, ainsi que des partenaires: Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Institut français du Maroc, Théâtre national Mohammed V, Oxfam, Anouar Invest, ambassade du Canada au Maroc, Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain et AfricInvest.

 

 

Articles similaires