AHHRC_1010

Parti de l'Istiqlal: La méthode Nizar Baraka

Le parti de l’Istiqlal effectue un retour en force dans les élections du 8 septembre 2021. Il a obtenu, selon les résultats définitifs, 81 sièges à la Chambre des représentants, se classant ainsi au troisième rang après le RNI et le PAM.

Ce score est largement supérieur aux 46 sièges obtenus pendant les élections de 2016. La méthode Nizar Baraka a payé. Réputé pour être un homme politique sérieux, honnête, travailleur et compétent, Nizar Baraka, le secrétaire général du parti, a réussi en quelques mois à assainir la situation interne dans le parti. L’ancien ministre de l’Economie et des Finances dans le gouvernement de Abdelilah Benkirane a trouvé un parti fortement divisé à cause d’une gestion calamiteuse menée par son prédécesseur, Hamid Chabat, évincé du secrétariat général du parti par les militants dans des conditions humiliantes.

Personne n’avait pensé que Nizar Baraka réussirait à déloger Hamid Chabat ni pouvoir conduire l’un des partis historiques du Royaume. Mais, grâce à sa force tranquille, sa personnalité consensuelle, sa modestie et sa capacité d’écoute, le patron de l’Istiqlal a mené le parti vers la victoire, celle d’obtenir une place de choix dans les élections communales, législatives et régionales. L’Istiqlal fera certainement son retour au gouvernement, dont il a fait partie de 2007 à 2012 du temps de son ancien secrétaire général, Abbas El Fassi.

Nizar Baraka est ainsi appelé à jouer les premiers rôles pour la formation de la future majorité, dans le cadre d’une coalition à former par le parti arrivé premier dans les élections, à savoir le RNI.

Articles similaires