Investissements au Maroc: Treize projets approuvés, 5.000 emplois prévus

Le gouvernement marocain envisage de nouveaux investissements dans les prochains mois. Lors de sa dernière réunion, qui s’est déroulée le 23 novembre 2021 Rabat, la Commission des investissements a approuvé treize projets d’un montant de 2 milliards de dirhams.

C’est Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de l’Investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, qui en a fait l’annonce à l’issue de cette rencontre dirigée par le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch. Selon lui, cette approbation s’est basée sur les orientations du roi Mohammed VI pour le développement des investissements, notamment les investissements privés qui figurent dans le nouveau modèle de développement (NMD).

Concrètement, 1 milliard de dirhams sera consacré aux investissements locaux et l’autre milliard alloué aux investissements étrangers dans des segments stratégiques, particulièrement les secteurs des puces électroniques pour les véhicules et de l’industrie pharmaceutique.

Ces différents projets seront un véritable pourvoyeur d’emplois puisqu’ils permettront la création de 5.000 emplois, dont 2.000 directs et 3.000 indirects, précise le ministre, qui révèle en outre que le Chef du gouvernement a décidé «d’avoir des commissions régulières toutes les semaines, jusqu’à épurement des différents projets d’ici la fin de l’année». Il prévoit également de passer en revue l’ensemble des dossiers d’investissements pour «accélérer les différents investissements au Maroc».

Ces nouveaux projets s’ajoutent aux vingttrois déjà validés par la même commission lors de sa réunion le 23 juillet 2021, dont le montant global est estimé à 9,74 milliards de dirhams. Ces programmes qui sont prévus pour l’année en cours, devraient créer 2.605 emplois directs et 5.382 emplois indirects, d’après l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE).