Gare aux intoxications alimentaires en été : Les gestes à éviter, ceux à adopter


En été, on observe une recrudescence des cas d’intoxications alimentaires. Comment éviter de telle infections et quels sont les gestes à retenir pour un été sans soucis ? Explications du docteure Essaidi Imane, Gastroentérologue et nutritionniste à Casablanca.

Samedi 8 juillet 2023, une soixantaine de personnes issues des douars relevant des communes de Beni Helal et Ouled Sidi Bouhia, ont été hospitalisées suite à une intoxication alimentaire qui serait due à une consommation de fruits de saison, achetés la veille au marché hebdomadaire. Quelques jours plus tard, 11 enfants ont été victimes d’intoxication alimentaire dans un camp de vacances à Aglou, dans la province de Tiznit. Les intoxications alimentaires augmentent d’une manière très significative pendant l’été.

Cette période de l’année, lorsque la chaleur augmente, la pullulation microbienne est très importante et cela favorise la survenue des intoxications alimentaires, nous explique la gastroentérologue et nutritionniste, Essaidi Imane. «L’intoxication alimentaire est une maladie digestive aiguë due à une infection généralement liée à la consommation d’aliments contaminés par des bactéries, des virus, ou des parasites», poursuit-elle. Si en été nous sommes de plus en plus exposés à des risques d’intoxications alimentaires. Il est important d’adopter des gestes quotidiens afin de les prévenir mais aussi savoir identifier les symptômes et les traiter.


Comment prévenir une intoxication alimentaire ? Pour éviter une telle infection, Dr Essaidi Imane conseille de «se laver les mains et les surfaces de travail avant, pendant et après la préparation des aliments et après chaque passage aux toilettes». Il est également impératif de «séparer la viande crue, le poulet et les autres volailles, les fruits de mer et les oeufs les uns des autres et d’utiliser des planches à découper séparées tout en éloignant la viande crue des autres aliments dans le réfrigérateur» Par ailleurs, la spécialiste recommande de «bien rincer les fruits et légumes avant de les manger, de faites cuire les aliments à la température interne sécuritaire pour tuer les bactéries nocives, de garder le réfrigérateur à 4 °C ou moins, de réfrigérer les restes de la nourriture cuisinée dans les 2 heures suivant la cuisson, et de choisir des produits laitiers pasteurisés».

Comment reconnaitre les symptômes d’intoxication alimentaire ? «Les symptômes les plus courants d’intoxication alimentaire sont les nausées, les vomissements, les crampes abdominales et la diarrhée. Les autres symptômes qui peuvent survenir sont la fièvre et les maux de tête. Ces symptômes caractérisent la réaction de l’organisme face à la maladie, et traduisent la volonté de l’organisme d’évacuer l’agent pathogène», indique la spécialiste.

Les gestes à retenir en cas d’intoxication : Pour aider l’organisme à se débarrasser des produits toxiques, l’expert recommande dans un premier temps de boire beaucoup de liquides riches en sodium pour compenser la perte de sels minéraux. Il est également conseillé de recommencer à manger progressivement tout en favorisant une alimentation moins grasse, moins épissée, pauvre en fibres et idéalement liquide (soupe, purée, yaourt, etc…). La spécialiste ajoute qu’ «il n’y a pas de restrictions spécifiques sur les aliments, mais les aliments anti-diarrhéique peuvent être plus faciles à digérer, à savoir les céréales, le riz, les bananes…»

Articles similaires