Amine Harastani Madani, auteur de “1999 – 2020, le Maroc en Afrique: Diplomatie, Sécurité & Développement” : “Les populations africaines sont confrontées à une vague de phénomènes qui déstabilisent leurs pays”


Vous retracez dans “1999 – 2020, le Maroc en Afrique”, les liens entre le Maroc et l’Afrique au Sud du Sahara. Quels sont pour vous les particularités de la séquence à laquelle vous vous êtes intéressés?
Il faut d’abord dire que les liens politiques entre le Maroc et l’Afrique au Sud du Sahara remontent à bien plus loin que les vingt dernières années. Il est utile de rappeler l’implication du Maroc dans la construction africaine depuis les années 1960, notamment avec le groupe de Casablanca, qui a joué un rôle majeur et fût à la genèse de la défunte Organisation de l’unité africaine (OUA).
Mais pour répondre à votre question, je soulignerais le fait que là où la mondialisation fait miroiter, ailleurs, des pays stables et prospères, les populations africaines sont confrontées à une vague de phénomènes qui déstabilisent leurs pays, des fois les plongeant dans le chaos ou menaçant de les détruire, d’autres fois enlevant leurs enfants, tuant leurs proches, déportant ou déplaçant leurs familles. Il serait difficile d’évoquer la totalité des facteurs menant à cette situation aujourd’hui, les plus importants ou les plus visibles d’entre eux: le terrorisme islamiste, la piraterie maritime, le trafic de drogue, le trafic d’êtres humains et la situation des réfugiés et des migrants.


Le Maroc a, comme vous l’avez mis en exergue dans votre publication, opté pour une politique qui a fortement contribué à la stabilisation du continent africain. Toutefois, estimez-vous qu’elle est à même de répondre à tout cet ensemble de menaces dont vous avez fait mention et qui, on le comprend, sont d’un genre plutôt inédit?
Le Maroc n’est pas l’acteur unique de la lutte antiterroriste malgré son expertise dans le domaine, et la pertinence de sa stratégie ne saurait être validée que par ses interlocuteurs à l’international.
Comme pour les autres domaines d’intervention de l’Union africaine, le Maroc devra certainement s’investir pleinement dans les travaux et l’action entrant dans le cadre de l’‘’architecture africaine de paix et de sécurité’’, particulièrement au sein du Conseil de paix et de sécurité (CSP). Le Maroc pourra aussi mettre des personnels qualifiés à disposition de l’organisation pour qu’ils puissent participer aux missions d’envoyés spéciaux, du comité des sages et des comités ad hoc pour la résolution des conflits. Son expérience concernant le conflit libyen, dont les négociations entre les différentes parties se sont déroulées au Maroc à Skhirat, ainsi que sa connaissance de la région aideront l’Union africaine à répondre aux défis du continent

Quid de la doctrine diplomatique marocaine dans son ensemble? Est-elle selon vous en phase avec notre époque?
Depuis 1960, avec sa doctrine diplomatique, le Maroc participe activement aux opérations de maintien de la paix dans le monde, notamment à travers le continent africain. Son expérience, aussi, en termes d’aide humanitaire fournie durant les conflits ayant touché des civils et ayant menacé leur accès aux droits les plus fondamentaux, est l’autre atout du Maroc qui lui permettra d’étendre encore plus sa participation aux missions de l’architecture africaine de paix et de sécurité.
Mais, les pays africains ne sont pas seuls sur le continent. D’autres pays ont, eux aussi, adopté des stratégies pour renforcer leur présence en Afrique. On peut citer la stratégie du light footprint des Etats-Unis d’Amérique ainsi que l’activation de l’AFRICOM en tant qu’unité de commandement indépendante en Afrique, le changement de la politique de la Chine d’un soft power de coopération et de non-ingérence vers de possibles interventions militaires pour protéger les intérêts chinois, sachant que les Nouvelles Routes de la Soie ont un point d’ancrage en Afrique de l’Est. Tout cela nous autorise à affirmer que l’Afrique est, aujourd’hui, le continent de tous les défis mais, aussi, de toutes les convoitises.

Articles similaires