Conférences d'Intelcia solutions sur les IT & Télécoms: En quête des meilleurs talents

Les talents IT se font de plus en plus rares et exigeants mais cela n’exclut pas leur efficacité pour accompagner la dynamique des entreprises qui sont en croissance.

Après avoir organisé trois conférences en partenariat avec «Le Matin», Intelcia IT Solutions, programme pour le mardi 21 Décembre 2021, la quatrième rencontre matinale sous le thème: «Le secteur IT & Télécoms dans 5 à 10 ans: Quels nouveaux métiers, quelles nouvelles compétences?».

En quête de performance et de croissance continue, le Groupe Intelcia a toujours ambitionné d’attirer les meilleurs talents dans le secteur IT pour accompagner sa croissance dans les années à venir, comme l’avait, déjà, fort bien souligné, Iman Benabdallah, directrice Talent Management chez Intelcia.

Aussi, pour mieux attirer et fidéliser les talents, Intelcia se présente aujourd’hui en tant qu’entreprise en pleine croissance qui offre davantage d’opportunités de carrière aux collaborateurs, comme l’a, notamment, expliqué Mme Benabdallah lors de la conférence tenue le 7 décembre 2021, placée sous le thème «Quelles stratégies pour les entreprises IT & Télécom pour attirer et fidéliser les talents». Il s’agit, également, d’une entreprise présente à l’international, ce qui donne accès à une large mobilité géographique aux collaborateurs, a-t-elle ajouté, notant qu’Intelcia permet aussi aux talents de travailler sur des projets innovants, pour une montée en compétence rapide.

Au cours de cette rencontre, Mehdi Alaoui, vice-président général de la Fédération des Technologies de l’Information et de l’Offshoring (APEBI), n’a pas manqué, lui aussi, de mettre en avant le poids important du secteur digital dans le monde d’aujourd’hui. M. Alaoui a fait état d’un déficit en matière de formation des ingénieurs développeurs au Maroc, notant qu’au niveau mondial, il manque un peu près de 5 millions d’ingénieurs développeurs, ce qui explique le départ des jeunes talents à l’étranger. Sur le secteur de l’offshoring, il a fait savoir qu’environ 120.000 personnes y travaillent, mettant en garde contre l’impact des technologies d’intelligence artificielle sur ce secteur en matière de suppression d’emplois.

Nouveau mode de travail
Par ailleurs, M. Alaoui a appelé à former davantage d’ingénieurs développeurs, notant que l’APEBI propose un plan de reconversion de 200.000 jeunes sur les quatre années à venir. De son côté, Zakia Hajjaji, directrice des ressources humaines chez Orange Maroc, a expliqué que la gestion des talents revêt une grande importance dans les entreprises spécialisées dans l’IT et les télécoms qui opèrent dans des métiers à très forte expertise.

Quant à Hassan Bahej, président directeur général d’IBM, il a évoqué l’émergence d’un nouveau mode de travail «Smart Work», ajoutant qu’au niveau d’IBM, seulement 15% des ressources humaines travaillent en mode présentiel.

Si la rémunération est un facteur déterminant pour les collaborateurs IT, ces derniers sont, aussi, attentifs à leur évolution de carrière, à la reconnaissance, à la flexibilité, au sens global, à la visibilité, au cadre de travail, aux valeurs de l’entreprise. C’est ce qu’a n’a pas manqué de souligner la directrice Talent Management Intelcia, et ce, en marge à la 3e Matinale organisée mardi 13 décembre 2021. Pour elle, le management par objectifs et par projets permettra de donner du sens au travail et renforcera l’engagement du salarié.