Industrie: La banque de projets en ligne sur de bons rails

La 2e phase de la banque de projets industriels en ligne a été lancée par le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Economie verte et du Numérique, pour promouvoir l’entrepreneuriat industriel et permettre au Maroc de se substituer aux importations, estimées à 183 milliards de dirhams par an.

Faire de l’industrie un fer de lance de la reprise économique du Maroc, tel semble être l’objectif du ministère de l’Industrie, qui a lancé la 2e phase de son programme de banque de projets industriels qui vise à accompagner les entrepreneurs du secteur pour accroître leur productivité et ainsi permettre au Royaume de réduire ses importations.

Pour faciliter la mise en oeuvre de ces projets, 17 conventions d’investissement d’un montant de 857 millions de dirhams, dont huit dans le secteur agricole (620 millions de dirhams) pour la création d’unités industrielles de productions agroalimentaires, notamment dans le secteur de la pêche, l’industrie laitière, la confiserie-biscuiterie- chocolaterie et dans la transformation d’agrumes, de fruits et légumes ont été signées. Des entités qui, selon le ministère, permettront de créer 1.630 nouveaux emplois et générer un chiffre d’affaires additionnel de plus de 914 millions de dirhams d’ici à 2023.

Outre l’agriculture, trois conventions d’un montant de 220 millions de dirhams ont été signées pour mettre en place des unités industrielles de fabrication de produits divers dans le secteur du textile et du cuir pour créer 1.350 nouveaux emplois, pour un chiffre d’affaires de plus de 354,944 millions de dirhams. Des réalisations également dans les secteurs de la plasturgie, de l’emballage et de la plasticulture, de l’électrique et de l’électronique, à travers notamment la création d’une unité de fabrication de câbles électriques domestiques, la production de bouchons en plastique et de produits d’emballage en PVC avec comme objectifs la création de 99 emplois et un chiffre d’affaires de plus de 92 millions de dirhams.

Accompagner 500 projets à fin 2021
Au total, 413 entrepreneurs industriels ont envoyé leurs candidatures via le site banquedeprojets.mcinet.gov.ma, après le lancement de la première phase de cette initiative le 25 septembre 2020.

100 projets ayant trait à l’industrie agroalimentaire, aux industries électriques et électroniques, à la mobilité et transports, à l’industrie textile, à l’industrie du cuir, aux industries chimiques et parachimiques, aux matériaux de construction, à la plasturgie et aux industries mécaniques et métallurgiques (IMM) ont été retenus et accompagnés à travers notamment une assistance technique, et un programme d’incubation des start-ups industrielles en partenariat avec la Fédération de l’écosystème des start-ups et le réseau Maroc PME.

Ce programme du département de Moulay Hafid Elalamy ambitionne d’accompagner 500 projets d’ici fin 2021 pour permettre au Maroc de substituer ses importations à hauteur de 34 milliards de dirhams, dans ce contexte de pandémie; des importations annuelles estimées à 183 milliards de dirhams. Le programme vient en quelque sorte se greffer au Plan d’accélération industrielle (2014-2020), qui a favorisé la création de plus de 220.000 emplois entre 2015 et 2017, selon le ministère de l’Industrie, qui prévoyait la création de 557.778 emplois à fin 2020.


X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger