L'Inde célèbre le "Gandhi Jayanti"

L’APÔTRE DE LA NON-VIOLENCE

Mohandas Gandhi prêchait des principes universels mais s’attaquait aussi aux obstacles contre l’émancipation et le bien-être de tous.

L’Inde a célébré vendredi 2 octobre 2020, le 151ème anniversaire de la naissance du Mahatma Gandhi (Gandhi Jayanti) donnant à cette fête nationale une nouvelle dimension eu égard la pertinence de ses idées, notamment celle concernant l’hygiène et la santé, plus que jamais d’actualité avec la pandémie qui sévit actuellement, multipliant les pertes humaines et les dégâts aux quatre coins de la planète.

Si l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) avait décrété en juin 2007 que le 2 octobre allait désormais devenir la Journée Internationale de la non-violence à travers le monde en hommage au leader indien, sacré symbole de la paix et de la vérité, le chef du gouvernement, Narendra Modi, a décidé de redonner à cet évènement annuel l’importance qu’il mérite.

Le Gandhisme est un ensemble d’idées qui décrit l’inspiration, la vision et l’oeuvre de la vie de Mohandas Gandhi. Il est particulièrement associé à ses contributions au principe «ahimsa», la résistance pacifique, parfois aussi appelée résistance civile, les deux piliers du gandhisme étant la vérité et la non-violence. Cet anniversaire est l’occasion idéale de rappeler à l’humanité et faire ressortir l’efficacité du message du Mahatma Gandhi ainsi qu’à quel point ses leçons et enseignements sont pertinentes de nos jours et pour toutes les politiques des pays telles que les droits des femmes et des enfants, des libertés civiles des petits groupes défavorisés, de la santé et du bien-être des agriculteurs et toutes les classes de la société.

La lutte pour la liberté de Gandhi a abouti à l’indépendance de l’Inde le 15 août 1947, mais le Mahatma s’était efforcé de conduire le pays non seulement vers l’indépendance politique, mais aussi vers une meilleure Inde et une société exempte de préjugés de caste, de religion, de ségrégation économique et même de genre. Mais l’Inde reste toujours aux prises avec un certain nombre des mêmes problèmes vitaux auxquels Gandhi a dû faire face lorsqu’il est revenu en Inde le 9 janvier 1915 après son odyssée sud-africaine, notamment en matière de santé, d’eau potable, de problèmes sociaux et autres.

Sillonnant le sous-continent, le Mahatma prêchait des principes universels mais s’attaquait aussi aux obstacles obstruant l’émancipation et le bien-être de tous. Il avait, ainsi, fait de l’hygiène l’un de ses chevaux de bataille affirmant que «l’assainissement est plus important que l’indépendance», faisant de la propreté et de l’hygiène une partie intégrante du mode de vie gandhien. La propreté est la plus importante pour le bien-être physique et un environnement sain, aimait-il répéter. Son rêve était un assainissement total pour tous.

Prenant le relais de son illustre prédécesseur, M. Modi a déclaré qu’il était de la de responsabilité sociale de tous les citoyens de l’Inde d’aider à réaliser la vision de Gandhi d’une Inde propre à l’horizon de son 150ème anniversaire en 2019, lançant le défi gigantesque devant aider à la réalisation de l’un des objectifs du Mahatma. Défi qui a été relevé haut la main dans une conjoncture extrêmement difficile pour le monde entier.

Propreté et l’hygiène
Le 2 octobre 2014, le Premier ministre indien avait déjà lancé une campagne nationale de propreté baptisée Mission Clean India à l’occasion de l’anniversaire de Gandhi Jayanti. Le concept de Swachh Bharat était de fournir des installations sanitaires à chaque famille, y compris des toilettes, des systèmes d’évacuation des déchets solides et liquides, la propreté du village et un approvisionnement en eau potable sûr et adéquat afin de pouvoir offrir cette réalisation vitale et spectaculaire au Père de la Nation pour son 150ème anniversaire de naissance. La plus grande initiative de construction de toilettes et de changement de comportement au monde était lancée. Au jour J, soit le 2 octobre 2019, les chiffres officiels évaluaient la couverture à 100%.

M. Modi a, en effet, voulu que cet événement soit la voie royale pour mieux faire connaître Gandhi aux niveaux national et mondial, ses idées et ses enseignements afin d’en garantir la pérennité et qu’il continue d’être une source d’inspiration pour les générations futures, surtout à un moment où le monde a cruellement besoin de leadership.

Mohamed KAMAL


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger