Grave incohérence du gouvernement sur le budget de la santé

Mettez-vous d’accord, messieurs les ministres !

Déclarations hasardeuses, manque de communication publique, décisions prises à la dernière minute et di$usées au soir de chaque dimanche, le gouvernement a brillé par une gestion chaotique de la pandémie.

Que pourrions-nous attendre d’un gouvernement dont les propos se contredisent à propos d’un sujet éminemment politique? Sur le budget consacré à la santé au titre de l’année 2021, les membres de ce gouvernement avancent des chiffres pour le moins divergents. Le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, parle de 23 milliards de dirhams, le ministre de la santé, Khalid Aït Taleb, de 19,7 milliards de dirhams et son homologue de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaâboun, de 20 milliards de dirhams.

Comment des membres d’un même Exécutif peuvent-ils se permettre un manque de cohésion aussi flagrant? C’est à se demander si le conseil du gouvernement, qui se réunit à une fréquence régulièrement hebdomadaire sert réellement à quelque chose. Sauf peutêtre à entériner les nouvelles nominations aux hautes fonctions publiques ou à faire passer des projets de loi qui n’ont visiblement aucune incidence sur le vécu quotidien des Marocains.

Fake news
Le moins que l’on puisse dire est que ce gouvernement, qui revendique par moments une certaine cohérence, est plongé dans l’incohésion voire dans l’anarchie la plus totale. Cette absence d’homogénéité est certes patente avec des propos virulents qui sont souvent échangés entre les composantes de la majorité gouvernementale, tout particulièrement entre le PJD et le RNI, mais de là à avancer des chiffres divergents sur un secteur aussi stratégique que la santé, c’est pour le moins le comble de l’incohésion.

Comment peut-on faire confiance à un Exécutif dont les membres ne sont pas d’accord? Comment croire leurs paroles qu’ils daignent bien prodiguer aux Marocains dans l’enceinte parlementaire ou sur les médias? Tout au long de cette période marquée par un contexte difficile, la gestion de la pandémie par l’Exécutif est sujette à beaucoup de critiques.

Déclarations hasardeuses, manque de communication publique, décisions prises à la dernière minute et diffusées au soir de chaque dimanche, le gouvernement a brillé par une gestion chaotique de la pandémie. Le dernier couac a été la diffusion d’une fake news sur le retour au confinement.

Il est vrai que le gouvernement a démenti rapidement cette rumeur et même ordonné à la BNPJ d’ouvrir une enquête, mais tout le monde pense que s’il avait adopté une politique de communication transparente et régulière envers les Marocains, cette fake news n’aurait jamais été diffusée. Une chose est sûre, en tout cas: ce gouvernement vit probablement ses dernières semaines avec la perspective des élections qui se tiendront en 2021. En attendant, il ne cesse de multiplier les couacs. Ceci plonge le pays dans le flou et l’incertitude.


X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger