Impact GMT+1 sur la santé des élèves : Des députés interpellent le ministère de l’Education nationale

La polémique sur l’horaire GMT+1 revient au-devant de la scène. Les groupes parlementaires du PPS, du MP et de l’USFP et les de l’alliance de la gauche démocratique ont envoyé des correspondances au ministre de la Transition numérique et de la réforme de l’administration et de l’Education nationale dans lesquelles ils leur demandent de revoir cet horaire. D’après ces parlementaires, le département de Chakib Benmoussa devrait adopter un horaire scolaire qui prend en compte les doléances et les recommandations des associations des parents et tuteurs d’élèves, notamment dans le monde rural, dont certaines zones manquent d’éclairage public et de routes goudronnées. «Le maintien de l’heure supplémentaire tout au long de l’année cause beaucoup de tracas aux citoyens, notamment dans le secteur de l’éducation nationale, où les familles sont obligées d’accompagner leurs enfants à l’école dans le noir le matin et le soir», précise la députée PPS Nezha Mekdad, dans une question écrite au ministre de l’Education nationale. Toujours selon elle, le maintien du GMT+1 en hiver peut même avoir des effets négatifs sur la santé mentale des élèves, notamment le manque de concentration.

Ces interpellations s’ajoutent à celle de la Fédération des parents et associations de parents d’élèves qui avait transmis la même requête au ministère et qui lui avait proposé d’adopter le GMT+1 durant le semestre d’été et de mi-printemps. Le débat est loin d’être tranché.

E.S