Immobiliers en Espagne: Les marocains, premiers acquéreurs étrangers

Achats de biens immobiliers en Espagne durant le premier semestre 2021

D’après le Conseil général du notariat espagnol, le volume des achats des Marocains a connu une hausse de 74,8% par rapport au premier semestre 2020, soit la plus forte progression dans ce domaine.

Les Marocains ont été les premiers acquéreurs immobiliers étrangers en Espagne durant le premier semestre 2021. C’est ce que révèle le Conseil général du notariat espagnol, dans son dernier bulletin consacré à ce secteur. Ces MRE ont pu acquérir 5.159 logements sur les 47.683 achetés dans le pays durant les six premiers mois de l’année en cours, soit 10,8% des opérations, révèle-t-il, non sans préciser que la plupart d’entre eux résident dans en Espagne.

Ils devancent ainsi les Britanniques (9,7%) et les Roumains (6,5%). Quant aux étrangers qui ne résident pas dans les pays de l’Union européenne, leurs achats représentent un pourcentage de 13%. Les Marocains et les Roumains sont les grands clients de l’immobilier en Espagne. Ils étaient les principaux acheteurs étrangers dans presque tout le royaume, exceptés la Galice ou les archipels, où les acheteurs allemands, italiens, portugais ou britanniques détenaient les parts les plus élevées, indique le Conseil général du notariat.

Hausse des transactions
A titre illustratif, les MRE ont réalisé 50% des achats de logements étrangers dans la ville de Murcie (sud-est), 40% en Estrémadure (sud-ouest) et 34% à la Rioja, province autonome située au nord. D’après le Conseil, le volume des transactions des Marocains a connu une hausse de 74,8% par rapport au premier semestre 2020, soit la plus forte progression dans ce domaine.

Toutefois, précise-t-elle, ces MRE ont payé 640 euros au mètre carré pour acheter leurs logements, soit le prix moyen le plus bas, devant les Roumains (967 euros) et les Équatoriens (984 euros). Pour connaitre les prix moyens les plus élevés, il faut regarder du côté des Suédois, qui ont déboursé pas moins de 2.768 euros au mètre carré, suivis des Danois (2.680 euros), des Allemands (2.676 euros), des Suisses (2.464 euros), des Américains (2.266 euros) et des Norvégiens (2.223 euros).

Il est important de signaler que la crise sanitaire a entraîné une baisse des prix de l’immobilier en Espagne. En dehors des grandes villes comme Barcelone, Madrid, ou encore Marbella, la plupart des promoteurs immobiliers appliqueraient des tarifs bas dans la plupart des villes pour attirer la clientèle, en leur proposant des taux d’intérêt très bas. Une belle opportunité dont profitent certainement les acquéreurs étrangers.