Immobilier : Des aides aux familles pour remplacer les exonérations fiscales accordées aux promoteurs

Pour encourager les futurs propriétaires, le gouvernement de Aziz Akhannouch étudie la possibilité de remplacer les exonérations fiscales en faveur des promoteurs immobiliers, par une aide financière directe aux familles. C’est ce qui ressort d’un document de la Primature portant sur le cadre général de préparation du projet de loi de finances de 2023, qui estime qu’il est “difficile” d’évaluer l’impact des incitations fiscales sur les plans économique et social. 

Pour la mise en œuvre de cette mesure alternative, qui permettra d’aider directement les familles désirant acquérir un logement, l’Exécutif prévoit d’adopter une approche basée sur le dialogue et la concertation avec les différentes parties concernées. 

Cette piste a été évoquée à plusieurs reprises, notamment depuis l’échéance, fin 2020, des exonérations fiscales pour le logement social. En octobre 2021, alors qu’il répondait aux questions des députés à propos du PLF 2022, le ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekjaa, avait annoncé que l’État s'attelle sur l’élaboration de nouvelles mesures pour promouvoir le logement social, aussi bien auprès des acquéreurs que des promoteurs.