Les îles Canaries angoissées par les manœuvres militaires navales du Maroc au large du Sahara marocain


La Marine royale marocaine


Le gouvernement des îles Canaries est angoissé par les exercices militaires navals de la marine royale dans les eaux du Sahara marocain, qui doivent débuter à partir du vendredi 29 mars 2024, pendant trois mois consécutifs, jusqu'à 28 juin 2024 de 07 heures à 20 heures.

Les zones concernées comprennent les eaux de Dakhla, Laâyoune, Agadir et Sidi Ifni. Les zones des manœuvres militaires seront interdites d'accès.

"Ces mouvements militaires sont une décision unilatérale de Rabat, et un défi au sud de Fuerteventura (2e plus grande île des Canaries), qui est la zone la plus proche depuis cette île et tout l'archipel", écrit le site espagnol ABC Espagne, qui s'inquiète du fait qu'il y ait "peu d'informations supplémentaires sur les manœuvres militaires qui ont été déployées sur les côtes du "Sahara occidental", à 125 kilomètres des côtes des îles Canaries et qui impliquent un déploiement à grande échelle de la marine marocaine".

La Coalition canarienne et le Parti populaire se sont alarmés des manœuvres militaires navales marocaines, demandant des données sur ces exercices, tout en rappelant à Pedro Sánchez que ces "provocations" viole l'Agenda canarien.

Le site espagnol note que "ces manœuvres ont été programmées à un moment clé et extrêmement délicat des relations internationales, lequel implique le Maroc dans une bataille concernant les contrats de pêche avec l'Union européenne, accompagné d'un mouvement à grande échelle du Maroc qui pourrait être une démonstration de puissance et de souveraineté sur le Sahara occidental".

Le journal ibérique affirme que "le Maroc a tenté d' annexer le territoire des îles Canaries en élargissant ses frontières maritimes, a mené des prospections dans les eaux proches des îles sans préavis ni autorisation". Le site ABC Espagne parle enfin du "nationalisme du « Grand Maroc » qui aurait des velléités expansionniste visant à annexer les îles Canaries voisines".

Articles similaires