Une idylle religieuse en terre d’Islam

CÉLÉBRATION DE LA FÊTE DE LA MIMOUNA À ESSAOUIRA

Les accords d’Abraham, signés entre le Maroc et Israël en décembre 2020, ont densifié les relations entre les deux peuples. Juifs et musulmans au Maroc ont célébré ensemble la fête de la Mimouna dans un esprit de convivialité et de fraternité.

Jamais les juifs et les musulmans du Maroc n’ont vécu autant de partage et de communion. À l’occasion de la fête de la Mimouna, près de 15 000 juifs marocains d’Israël sont venus dans le Royaume pour célébrer dans la fraternité et la convivialité ce grand symbole de la coexistence entre les deux religions monothéistes dans le Royaume. C’est ainsi qu’une importante cérémonie a eu lieu, samedi 23 avril dernier, à Essaouira, dans l’enceinte de l’espace emblématique de Bayt Dakira (Maison de la mémoire).

Un espace haut en couleurs de la culture judéo- musulmane, qui avait été inauguré par S.M. le Roi Mohammed VI en janvier 2020. La cérémonie, co-organisée par l’association Essaouira-Mogador que préside le conseiller royal, André Azoulay et la Zaouia El Kadiria, vient confirmer une fois de plus, si besoin est, la forte communion judéo-musulmane dans cette cité millénaire, carrefour par excellence des civilisations et havre des valeurs universelles et de coexistence entre les différentes religions monothéistes, ainsi que l’attachement de la communauté juive à la cité des Alizés aux traditions qui caractérisent la société marocaine.

Cette cérémonie, qui a mis en évidence la coexistence fraternelle qui existe entre les différentes confessions depuis des siècles dans le Royaume et la relation harmonieuse entretenue par les deux communautés, a été l’occasion de célébrer la culture judéo-marocaine sur fond de musique et de chants interprétés par des groupes de musiciens juifs et musulmans. Elle raconte la mémoire et l’histoire d’Essaouira dans toute sa diversité, marque une nouvelle ère de la célébration de la Pessah.

Le “grand jour’
Cette fête, purement juive et marocaine, qui est toujours vivante depuis les années 1950 et 1960, porteuse des valeurs de la croyance, témoigne de manière éloquente, que le rapprochement des peuples et le vivre-ensemble sont bel et bien possibles. Cette initiative s’inscrit dans le cadre des activités de l’association Essaouira-Mogador visant essentiellement à préserver la diversité du patrimoine et l’identité judéo- marocaine.

Cette activité traduit l’esprit des valeurs universelles de tolérance et de coexistence entre les différentes composantes de la société marocaine et les religions monothéistes. Beaucoup de juifs marocains se réjouissent de cette louable initiative, exprimant leur joie de prendre part à ce «grand jour» à Essaouira, qui a réuni Juifs et Musulmans pour célébrer à la fois le Ramadan et la fête de la Mimouna. Il faut dire que depuis la signature des accords d’Abraham en décembre 2020, les deux pays vivent une idylle culturelle parfaite, rehaussée par une coopération socio- économique extraordinaire qui profite aux deux peuples.

A.A

Articles similaires