Les IDE dans le monde devraient chuter de 30 à 40% cette année

SELON LA CNUCED

Les investissements directs étrangers (IDE) devrait enregistrer une baisse allant jusqu’à 40% en 2020, à cause de la crise de coronavirus, avec une reprise attendue en 2022, a indiqué la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (CNUCED).

Selon l’institution onusienne, les investissements transfrontaliers ont chuté de 49% au premier semestre 2020 par rapport à la même période l’an dernier. Du financement des infrastructures aux fusions et acquisitions, toutes les principales formes d’investissement étranger ont été touchées.

«La baisse a été assez drastique. Les perspectives restent très incertaines et dépendent de la durée de la crise sanitaire et de l’efficacité des interventions politiques visant à atténuer les effets économiques de la pandémie», déclare le directeur de la division de l’investissement et des entreprises à la Cnuced, James Zhan, en conférence de presse.

La chute des IDE devrait ralentir au second semestre, donnant lieu à une baisse annuelle de 30 à 40% sur l’ensemble de l’année. Au cours du premier semestre, les économies développées ont enregistré la chute la plus importante des IDE, s’effondrant de 75% dans les pays riches, à 98 milliards de dollars, un niveau jamais atteint depuis 1994.


X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger