DÉCÈS DU CHANTEUR MAROCAIN, ABDOU CHERIF, 52 ANS

Une icône de la chanson arabe s’en va

Décédé vendredi 8 mars 2024 des suites d’une crise cardiaque, le défunt était célèbre pour ses interprétations magistrales des chansons des grandes légendes de la chanson arabe, notamment Abdel Halim Hafez et Oum Kalthoum.


Il devait animer un grand concert au complexe Megarama à Casablanca, vendredi 8 mars 2024, à l’occasion de la journée internationale de la femme. Mais le destin en a décidé autrement. L’immense chanteur, Abdou Cherif, s’est éteint, quelques heures avant le spectacle, des suites d’une crise cardiaque, dans une clinique privée à Casablanca. Il avait seulement 52 ans. Bien qu’il souffrait de problèmes de santé récurrents, sa disparition a provoqué un terrible choc dans le monde artistique national et arabe.

Ses confrères sont venus nombreux à son enterrement qui a eu lieu, samedi 9 mars, au cimetière Achouhada à Casablanca. Un dernier hommage lui a été rendu par les grands noms de la chanson marocaine comme les chanteurs, Hadj Younès et Nouaamane Lahlou mais aussi le compositeur, Karim Tadlaloui, qui fut son ami intime depuis l’enfance.


Riche carrière musicale
L’artiste s’est illustré tout particulièrement pour ses interprétations magistrales des chansons des grandes légendes de la chanson arabe, Abdel Halim Hafez et Oum Kalthoum. Ses nombreux concerts à l’Opéra du Caire, puisés dans le répertoire classique arabe, ont remporté un énorme succès. Il laisse derrière lui un héritage musical impressionnant et un public éploré. Abdou Cherif était non seulement l’un des artistes les plus aimés au Maroc, mais il avait également conquis les coeurs au-delà des frontières. Son public oriental l’avait surnommé « le nouveau Rossignol » ou encore « l’héritier du Rossignol ». Des surnoms artistiques qui l’ont accompagné pendant sa riche carrière musicale.

Sa voix d’opéra, d’une puissance inégalée, enchantait énormément ses fans. Abdou Cherif était également doté d’un charme et d’un charisme exceptionnels qui ont façonné sa notoriété, particulièrement auprès des femmes. Un succès qu’il a cultivé pour devenir l’une des plus grandes stars de la chanson arabe pendant ces dernières années. Il a eu le mérite de réconcilier les jeunes générations avec les classiques de la chanson arabe.

Pour ceux qui ne le savent pas, Abdou Cherif est issu d’une grande famille de musiciens. Son oncle, Abdelouahab Agoumi, était l’un des pionniers de la chanson classique marocaine et l’un des disciples de Mahmoud Saadi, membre fondateur des groupes mythiques marocains, Nass El Ghiwane et Jil Jilala. Avec la disparition de Abdou Cherif, après seulement 32 ans de carrière, c’est un grand nom de cette illustre famille qui s’en va. A sa famille, ses proches, et à tout le monde artistique marocain et arabe, nous présentons non sincères condoléances.

Articles similaires