Interview de Ibtissame Azzaoui, députée du Parti authenticité et modernité

"FACE AUX MALADIES INFECTIEUSES, L’ACTION PARLEMENTAIRE EST ESSENTIELLE"

Présidente désormais pour la région MENA du réseau UNITE Network, Ibtissame Azzaoui a l’ambition de faire de la thématique des maladies infectieuses un sujet central des débats au niveau des parlements des pays du voisinage.

Vous avez été désignée, le 15 juin 2020, présidente du Réseau mondial des parlementaires pour mettre fin aux maladies infectieuses UNITE Network pour la région MENA. Qu’est-ce que cela représente pour vous?
Un honneur. UNITE Network, pour ceux qui ne le connaissent pas, est un réseau de 115 parlementaires de 55 pays qui travaillent de concert pour que dans leurs pays respectifs les mesures législatives adéquates soient prises pour aider à combattre les maladies infectieuses telles le sida, l’hépatite virale et la tuberculose, et à la base le fait d’appartenir à ce réseau constitue pour moi une opportunité unique d’être exposée à des idées venant d’ailleurs en la matière, mais aussi de transmettre les miennes et celles de mes collègues au parlement marocain et plus particulièrement à la Chambre des représentants, où comme vous le savez je siège en tant que députée depuis bientôt quatre ans (Mme Azzaoui avait été élue à la première chambre aux législatives du 7 octobre 2016, ndlr). Mon objectif maintenant est d’être à la hauteur de la mission dont j’ai désormais la charge, et j’espère contribuer, à mon niveau, à promouvoir la thématique des maladies infectieuses dans la région.

Le Covid-19 fait-il partie des maladies concernées par votre action?
Naturellement, et il s’agit même aujourd’hui de la priorité, car il y a plus qu’urgence à installer un cadre législatif à même d’aider à lutter contre la maladie. Le Covid-19 fait ainsi l’objet, au sein d’UNITE Network, d’un intense débat actuellement, d’autant plus que son caractère pandémique appelle à une véritable concertation internationale et à ce que les institutions du monde entier mettent la main dans la main pour le combattre.

Quand vous parlez de cadre législatif, vous faites référence à quoi exactement?
Prenons par exemple les moyens financiers de la lutte. Mobiliser ces moyens, c’est d’abord une décision législative, puisque c’est les parlementaires qui choisissent en fin de compte de les accorder ou pas, au titre des discussions afférentes au budget de l’Etat. Mais je pourrais aussi évoquer l’aspect plus général de l’encadrement de la lutte, en termes de mesures concrètes. Avec le Covid-19, tout le monde est sensibilisé, et cela constitue une chance. Mais ce n’est pas toujours le cas avec les autres maladies infectieuses. A cet égard, l’action parlementaire s’avère plus qu’essentielle.

Est-ce facile de se concerter entre parlementaires des différents pays alors que l’on sait que souvent entre ces pays, et on pourrait par exemple citer le cas du Maroc et de l’Algérie au Maghreb, il y a des inimitiés?
Ce n’est jamais évident, c’est vrai, mais l’existence d’un réseau comme UNITE Network sert justement à cela, c’està- dire à rapprocher les vues entre les peuples et à ce que leurs représentants s’assoient à table. Et c’est, sincèrement, quelque chose à laquelle je crois.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger