Ibrahimi Bennouna : «Gravir le sommet K2 est une prouesse inoubliable»


Le sommet K2, culminant à plus de 8611 mètres à la frontières sino-pakistanaise constitue un défi de taille pour tout alpiniste, tellement son ascension est dangereuse. Et pour la première fois, deux aventuriers marocains, des vrais mordus de l’alpinisme ont pu le gravir. Deux ingénieurs de formation, Adil Taibi, originaire de Larache et installé à Kénitra, 40 ans, et Ibrahim Bennouna, originaire de Fès et installé à Casablanca, 36 ans. Ce dernier nous résume cette aventure en ces termes : « Nous avons quitté le Maroc début juin pour Islamabad, capitale du Pakistan. De là, nous avons pris l’avion pour Sakardou, une ville d’où est lancée l’expédition. Cela a duré jusqu’à la nuit du 26 au 27 juillet 2023 quand on a atteint le sommet du K2. Une joie, certes, de la fierté aussi, mais également de la fatigue. »

A la question de savoir comment est organisé ce genre d’événements, M. Bennouna explique à Maroc Hebdo que pour ce faire, il faut s’attacher les services d’une agence d’expédition spécialisée. « Celle à laquelle nous avons fait appel, nous l’avons connue il y a trois ans au Népal. Ce sont 300000 Dh de frais d’agence que nous avons déboursés. Pour gravir le sommet, il faut un permis d’ascension dont le cout s’élève à 7000 dollars par personne.  Il faut également obligatoirement une assurance vie et une assurance d’évacuation par hélicoptère… Ceci pour vous donner une idée sur le coût d’une telle opération, sans oublier les autres charges… Mais en tant qu’amateur de sensation forte, on ne peut reculer devant rien…», précise-t-il


Les deux aventuriers ne bénéficient pas de sponsor ou de partenariat. Cela ne les empêche pas de planifier d’autres défis. Même si celui du K2 a été le plus dur. « « Gravir le sommet K2 est une prouesse inoubliable » dira M. Bennouna.

 

Articles similaires