L'hôpital Cheikh Khalifa de Casablanca se mobilise contre le COVID-19

L’hôpital privé Cheikh Khalifa, à Casablanca, est connu pour être une structure hospitalière conçue pour la haute société casablancaise. Un hôpital prestigieux où les prestations médicales sont payées au prix fort. Depuis le déclenchement de la crise du Covid-19, il a ouvert ses portes aux malades atteints du Coronavirus.

Au lundi 6 avril 2020, plus de 75 cas y sont hospitalisés. Plusieurs d’entre eux sont malheureusement morts, dont l’industriel et homme d’affaires Fadel Sekkat, propriétaire du groupe sidérurgique, Maghreb Steel. Si l’initiative de cet hôpital moderne de s’associer à l’effort public pour traiter les malades du Covid-19 est fortement louable, il n’en demeure pas moins que le fait que seuls les nantis de la métropole économique pourraient y accéder pose une grande interrogation sur la grande finalité de cette action. Il n’y a nul doute que depuis que les cas de Covid-19 commencent à se multiplier à une vitesse effrénée à Casablanca, la situation sanitaire dans les hôpitaux publics devient plus en plus critique.

Une situation dénoncée par les malades dans des vidéos postées sur les réseaux sociaux. Il a fallu l’intervention de S.M. le Roi Mohammed VI pour que la situation s’améliore sensiblement dans plusieurs hôpitaux à Casablanca. Et l’initiative de plusieurs établissements privés, venus prêter main forte aux établissements publics, est certainement une bonne chose pour désengorger les hôpitaux publics. Mais, pour une meilleure équité sociale, une classification des malades selon leur classe sociale et leurs moyens financiers ne devrait pas avoir lieu pendant ces temps qui devraient plutôt être marqués par une solidarité sociale absolue. L’hôpital Cheikh Khalifa ne devrait pas déroger à cette règle universelle.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger