L'histoire Judéo-Marocaine enseignée à nos élèves du primaire

Une nouvelle approche éducative pour promouvoir le vivre-ensemble

Le ministère de l’éducation nationale a revisité les cours et manuels d’histoire du programme des 5ème et 6ème années du cycle primaire. Objectif : imprégner les élèves de l’histoire judéo-marocaine, qui constitue un chaînon important de l’histoire officielle du Royaume.

C’est une première dans l’histoire de l’enseignement au Maroc. Les élèves de l’école primaire vont pouvoir étudier l’histoire judéo- marocaine à partir de cette année. L’annonce officielle a été faite par le ministre de l’Education nationale, Saïd Amzazi, lors de sa participation, samedi 22 novembre 2020, à une cérémonie de célébration de Bayt Dakira la «Maison de la mémoire », à Essaouira, qui constitue un temple d’histoire reflétant un riche patrimoine et une mémoire commune.

«Notre mémoire est une mémoire plurielle qui est le fruit de cette diversité culturelle. Aujourd’hui, le Maroc peut se réjouir de cette richesse grâce à laquelle le Royaume se distingue et fait l’exception parmi les pays arabo-musulmans», a soutenu M. Amzazi, qui a signé une convention de partenariat entre son département, le Centre d’études et de recherches sur le droit hébraïque au Maroc et l’Association Essaouira- Mogador, en vue de la promotion des valeurs de tolérance, de diversité et de coexistence au sein des établissements scolaires et universitaires.

Une histoire millénaire
Le ministère a mené une révision dans ce sens, dont la plus récente, menée l’année dernière, a permis de revisiter les cours et manuels d’histoire du programme des 5ème et 6ème années du cycle primaire.

Cette nouvelle initiative éducative va consacrer une nouvelle approche de ce vivre-ensemble, puisqu’elle permettra aux élèves et étudiants de venir visiter Bayt Dakira, de découvrir et de s’approprier cette histoire qui est la leur. Pour sa part, le conseiller royal André Azoulay, qui était présent à la cérémonie, estime que la Maison de la mémoire a donné corps, réalité et contenu à la pédagogie, à l’éducation et au partage de toutes nos diversités.

Le président de l’association Essaouira-Mogador a salué l’exceptionnelle créativité et le talent didactique des équipes du ministère de l’Education nationale, qui ont installé dans le cursus scolaire dès cette rentrée des manuels scolaires qui disent à nos enfants la profondeur et la place du judaïsme marocain dans l’histoire millénaire de notre pays.

Mettant en relief l’impressionnant impact, l’enthousiasme et l’unanimité des réactions enregistrées dans le monde pour saluer la démarche pionnière, volontariste et inclusive du Royaume du Maroc ainsi que le caractère exemplaire de ses choix philosophiques, moraux et civiques, M. Azoulay a exprimé sa fierté de voir Essaouira, forte de son partenariat avec le ministère de l’Education nationale, monter une nouvelle fois en première ligne, pour partager et dire au plus grand nombre la richesse et la pérennité de toutes nos diversités, qui sont plus que jamais au coeur de la modernité de notre société.


X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger