Le combat contre la hausse des prix a coûté 40 milliards de dirhams en 2022, selon la ministre de l'économie


La ministre de l'Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, a assuré que le gouvernement a débloqué une somme de 40 milliards de dirhams (MMDH) pour lutter contre l'augmentation des prix.

Lors de la session hebdomadaire de questions orales à la Chambre des représentants, la ministre a souligné que "la subvention des matières premières en 2022 a coûté 40 milliards de dirhams, dont 22 milliards de dirhams ont été affectés au gaz, permettant aux citoyens d'acheter les bonbonnes de gaz à 40 dirhams." Elle a également précisé que l'Etat paie plus de 90 dirhams pour maintenir le prix unitaire.

Mme.Fettah Alaoui a expliqué également que "cette année, 26 milliards de dirhams ont été alloués au fonds de compensation, en plus des soutiens au secteur des transports pour faire face à la hausse des prix du carburant, qui ont atteint 3,9 MDH."

Elle a ajouté que le gouvernement a subventionné l'électricité avec 5 milliards de dirhams alloués à l'Office national de l'eau et de l'électricité (ONEE), car le budget de l'Etat porte 75 dirhams sur chaque facture de 100 dirhams, et 125 dirhams sur chaque facture s'élevant à 200 dirhams, et de même pour l'eau potable.

La ministre a souligné que le gouvernement est conscient de la hausse des prix, cependant, « l'État n'a pas assez de ressources pour maintenir les prix de toutes les denrées alimentaires.»

Articles similaires